A A A

Démission surprise de Michel Tremblay, de la Banque Nationale

20 décembre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Après neuf années passées au service de la Banque Nationale, Michel Tremblay quitte son poste de chef de l’exploitation, particuliers, entreprises et gestion de patrimoine. Son départ sera effectif le vendredi 18 janvier 2008.

Dans l’intérim, c’est Louis Vachon, le grand patron de la Banque Nationale, qui assurera la direction des unités qui sont sous la responsabilité de Michel Tremblay.

« Cette décision nous surprend. Nous ne nous attendions pas à cette nouvelle-là », a indiqué Denis Dubé, porte-parole de la Banque Nationale. Dans un bref communiqué, l’institution bancaire indique que Michel Tremblay poursuivra sa carrière « dans un autre secteur de l’industrie des services financiers ». Ailleurs qu’à la Banque Nationale, s’entend.

Cette démission n’est pas usuelle. Michel Tremblay est l’un des principaux dirigeants de la Banque Nationale, puisqu’il fait partie du bureau de la présidence. À ce titre, il est responsable de tous les produits et services rendus aux particuliers et aux entreprises, de même que de toutes les activités bancaires des succursales.

« Mis à part la technologie, les finances, le risque, la trésorerie et les ressources humaines, c’est Michel Tremblay qui voyait aux activités de la banque », a souligné Denis Dubé. Cela comprend également les opérations des fonds Altamira, que la Banque Nationale a choisi d’intégrer à son réseau en octobre dernier. « Il n’y a aucun lien entre cette décision et le départ de Michel Tremblay », a précisé Denis Dubé.

On peut comprendre que la démission de Michel Tremblay surprenne son employeur. En octobre 2006, il a été nommé meilleur gestionnaire au Canada dans la catégorie « Top in Sales » par le magazine Canadian Business. « Son leadership, son sens de l’innovation et sa contribution à l’atteinte des résultats de la Banque sont des éléments clés qui distinguent M. Tremblay et qui ont permis de le reconnaître à titre de meilleur gestionnaire dans sa catégorie », écrivait alors le magazine.

Depuis son arrivée, en 2002, à la tête des services aux particuliers et gestion de patrimoine, il a réussi à accroître de 25 % le taux de satisfaction de la clientèle. À l’époque, la Banque Nationale gérait seulement le quart des actifs de ses propres clients. Michel Tremblay s’était fixé comme objectif de faire passer ce taux à 33 % en 2005, et à plus de 50 % par la suite. Mission accomplie? « Nous ne voulons pas donner de chiffres précis, mais la croissance est belle », a dit Denis Dubé.

Michel Tremblay s’est joint à la Banque Nationale en 1998, à titre de président de Gestion de portefeuille Natcan. C’est lui qui a piloté l’achat des fonds Altamira dans une transaction évaluée à un demi-milliard de dollars.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000