A A A

Denis Patry, du Groupe Zénith, est toujours sous enquête

11 juillet 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(12-07-2006)Le récent remboursement de 3,5 millions de dollars aux quelque 400 détenteurs de parts de capital du Fonds Zénith ne clôt pas l’enquête que l’Autorité des marchés financiers(AMF)mène depuis l’an dernier sur le Groupe Zénith, les Conseillers en valeur Planigès et Denis Patry, le principal dirigeant de ces entités.

L’AMF cherche à démontrer que Denis Patry s’est indûment approprié, à même l’actif du Fonds Zénith, 400 000 $ dans le cadre d’un placement qu’il a lui-même sollicité, et 3 millions de dollars provenant de ses clients à qui il a envoyé de faux états de compte. En outre, Denis Patry s’est fait payer environ 1,5 million de dollars en frais de recherche que l’AMF juge non justifiés.

Rappelons qu’en juin 2004, l’actif du Fonds Zénith s’élevait à 12 millions de dollars. Quinze mois plus tard, il n’était que de 4,6 millions de dollars. Cette baisse radicale s’explique par un grand nombre de rachats effectués par les investisseurs et des placements qui ont mal tourné, mais également par le fait que Denis Patry pigeait dans l’actif du fonds pour se payer.

Selon l’AMF, les 3,5 millions qui ont été remboursés aux détenteurs de parts représentent 75 % de leur placement initial.

Denis Patry n’en est pas à ses premières frasques avec l’argent des autres. En 1993, il a réussi à convaincre une trentaine de personnes de devenir copropriétaires d’un aéronef appelé Cyclo-Crane, moyennant un investissement global de un million de dollars. Quelques mois plus tard, il ne restait plus rien de ce placement. Une poursuite civile est actuellement devant les tribunaux.

L’année suivante, Denis Patry a recommandé à ses clients de transférer l’encaisse qu’ils détenaient chez Fiducie Desjardins dans un compte géré par Conseillers Planigès. Environ 10 millions de dollars auraient ainsi été virés. Or, pour financer les activités de Conseillers Planigès, Denis Patry aurait mis la main sur une somme variant entre 1,7 et 2 millions de dollars. Qui plus est, de mauvais placements ont fait fondre le capital d’un autre million de dollars. Au bout du compte, les investisseurs n’ont récupéré que 7 des 10 millions qu’ils ont confiés à Denis Patry.

Au moment de la mise en ligne de l’article, aucune accusation n’a encore été portée contre cet individu.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000