A A A
Épargne

Départ à la retraite : le moment choisi n’est pas toujours celui qu’on souhaite

20 septembre 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Malgré de solides actifs et un plan bien établi, bon nombre de Canadiens prendront leur retraite à un moment qu’ils n’auront pas choisi. Voilà l’un des constats que tire RBC d’un récent sondage mené auprès de travailleurs âgés de 50 ans ou plus disposant d’au moins 100 000 $ en actifs financiers.

L’étude démontre qu’une vaste majorité (85 %) de participants préretraités croient qu’ils pourront eux-mêmes décider quand ils choisiront de quitter le marché du travail. Or, seulement 62 % des vrais retraités ont pu effectivement tirer leur révérence au moment qu’ils ont jugé opportun.

Parmi les participants qui estiment avoir pris leur retraite au moment idéal, une forte majorité (78 %) affirment qu’ils voulaient profiter d’une retraite active tandis qu’ils étaient en bonne santé. Plus du tiers d’entre eux (34 %) ont indiqué qu’ils avaient « suffisamment d’argent » pour plier bagage, alors qu’un quart des travailleurs ont précisé qu’ils étaient malheureux au travail.

« La santé reste une priorité dans la planification de la retraite, puisqu’elle pourrait avoir une incidence importante sur vos finances », a souligné RBC.

Enfin, l’étude révèle que 40 % des participants ont eu moins de six mois de préavis de départ à la retraite. Dans 14 % des cas, ils n’ont reçu aucun avis préalable.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000