A A A
Été

Dépenses estivales : 45 % des Canadiens ont dépassé leur budget

6 octobre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Si 55 % des Canadiens ont respecté leur budget estival, 45 % ont tout de même dépensé plus que prévu, soit en moyenne 1 165,53 $. Cela pourrait avoir une incidence sur les dépenses de la période des Fêtes, selon un sondage BMO.

Où est allé cet argent?

  • 1 283 $ en moyenne pour des voyages de fin de semaine et des vacances estivales de plus longue durée;
  • 350 $ pour des achats spontanés;
  • 368 $ pour les repas au restaurant, les sorties et autres loisirs;
  • 379 $ pour les articles de consommation saisonniers (vêtements, équipement sportif, activités des enfants).

Des impacts attendus en hiver

Selon le sondage, les personnes ayant dépassé leur budget ont pigé ailleurs : recours au compte d’épargne, coupes d’autres dépenses, hausse de l’endettement (crédit), report des remboursements de dettes courantes.

Des conséquences sont à prévoir pour les mois d’hiver.

« Il peut être particulièrement tentant, durant les mois d’été, de puiser dans ses épargnes et de s’endetter un peu plus, commente Tony Tintinalli, vice-président régional à BMO Banque de Montréal. Les activités supplémentaires de l’été peuvent rapidement devenir un poids financier une fois l’hiver venu, en particulier lorsqu’il faut trouver un équilibre entre des remboursements sur la dette plus importants, les dépenses pour les fêtes de fin d’année, et les coûts supplémentaires associés à l’hiver canadien. »

Financement des dépenses supplémentaires Échelle nationale
Épargne existante 48 %
Réduction des dépenses dans d’autres secteurs au cours de l’été 35 %
Endettement supplémentaire ou report des remboursements sur les dettes existantes 27 %
Réduction des dépenses pour les fêtes de fin d’année ou annulation des vacances d’hiver 20 %

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques