A A A
Épargne

Des arguments en faveur de l’or

1er juin 2011 | Cimon Plante | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Selon un article de Bloomberg, les ventes de pièces d’or de type American Gold Eagle sont en voie de connaître leur meilleur mois depuis l’an dernier. Si l’histoire se répète, c’est de bon augure pour le prix de l’or, car, la dernière fois que les ventes ont enregistré ce niveau, il avait augmenté de 21 % après 12 mois. Selon un sondage réalisé par Bloomberg, les analystes prévoient que l’or sera à 1 750 $ l’once d’ici la fin de l’année 2011.

Depuis la dernière décennie, l’or a presque sextuplé, alors que la valeur du dollar américain a chuté de 35 %. Devant cette corrélation et les attentes à ce que la baisse du dollar américain perdure, plusieurs personnes continuent d’être optimistes quant à la montée du prix de l’or. Étant libellé en devise américaine, l’or doit croître à mesure que le dollar baisse.

Si plusieurs épargnants optent pour l’achat de pièces d’or, les investisseurs institutionnels font aussi le plein. Par exemple, la deuxième plus importante fondation universitaire aux États-Unis, le University of Texas Investment Management, a pris livraison de plus d’un milliard de dollars de lingots en avril.

De plus, les banques centrales à travers le monde ont emboîté le pas. Selon le Fonds monétaire international (FMI), le Mexique, la Russie et la Thaïlande ont acheté plus de six milliards en or en février et en mars de cette année. Selon Bloomberg, les banques centrales possèdent environ 18 % de tout l’inventaire aurifère mondial. Cependant, les banques centrales n’ont pas toujours été les meilleures quand vient le temps de choisir le moment où investir dans l’or. Par exemple, en 1980, leurs achats ont été massifs quand l’or était à 850 $, un sommet pour les vingt années suivantes. Cependant, selon le site de la Federal Reserve Bank of Minneapolis, si l’on désire ajuster ce prix selon l’inflation, il faudrait que le prix de l’or soit autour de 2300 $ l’once pour avoir la même valeur en 2011.

En conclusion, on voit que l’attrait principal pour l’or vient de sa protection contre l’incertitude des marchés. Les craintes concernant l’endettement des États-Unis, la perte de valeur du billet vert et le risque de défaut de plusieurs États souverains risquent d’en alimenter la demande à moyen terme.

J’ai rédigé le présent commentaire afin de vous donner mon avis sur différentes solutions et considérations en matière d’investissement susceptibles d’être pertinentes pour votre portefeuille de placements. Ce commentaire reflète uniquement mes opinions et peut ne pas refléter celles de Banque Nationale Groupe financier. En exprimant ces opinions, je m’efforce d’appliquer au mieux mon jugement et mon expérience professionnelle du point de vue d’une personne appelée à suivre un vaste éventail de placements. Par conséquent, le présent rapport représente mon opinion éclairée et non une analyse de recherche produite par le Service de recherche de la Financière Banque Nationale.

 

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000