A A A
Accréditation

Des banques d’ici au top 500 mondial

8 février 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

trophee_palmares_victoire_succes_425Desjardins gagne plusieurs places pour atteindre la 77e position au classement BrandFinance des 500 plus grandes marques bancaires dans le monde en 2016. 

L’an dernier, le mouvement coopératif occupait le 86e rang de ce prestigieux palmarès international. Chacune des 500 institutions financières qui y sont répertoriées est classée suivant le montant qu’une entreprise serait prête à débourser pour en faire l’acquisition.

En un an, la valeur associée à Desjardins est passée de 2 325 M $US à 2 804 M $US, soit une hausse supérieure à 20 %, selon les estimations de la société londonienne BrandFinance. 

« Desjardins fait ainsi partie des six institutions bancaires canadiennes et la seule québécoise à figurer au top 100 de ce classement mondial », a souligné Richard Lacasse, porte-parole du Mouvement, à Conseiller.

CERTAINES DESCENDENT, D’AUTRES MONTENT

Première institution canadienne du palmarès, RBC arrive au 18e rang, soit un recul de quatre places par rapport à l’an dernier (14e rang mondial). On calcule que sa marque vaut désormais 9 880 M $US, une chute de 20 % par rapport à l’an dernier (12 473 M $US).

Classée 18e l’an dernier, la TD occupe la 19e place cette année. Sa valeur estimée a fléchi de 13,6 %, passant de 11 127 M $US en 2015 à 9 607 M $US en 2016.

Suivent :

• la Banque Scotia, qui gagne deux places (30e en 2016) et dont le poids est estimé à 7 336 M $US (+ 4,4 % en un an);
• BMO, qui recule de six places (40e cette année) et dont la valeur est évaluée à 5 856 M $US (- 15,5 % en un an).

BrandFinance ne fournit pas d’explications quant aux variations des valeurs des institutions financières.

Parmi les autres banques au classement, on retrouve :

• la CIBC : 52e rang en 2016 (53e en 2015);
• la Banque Nationale : 113e rang en 2016 (85e en 2015);
• la Banque Laurentienne : 427e rang en 2016 (350e en 2015);
• la Canadian Western Bank : 437e rang en 2016 (330e en 2015).

L’américaine Wells Fargo domine ce classement encore une fois cette année. Sa valeur est estimée à 44 170 M $US, un bond de plus de 26 % en un an.

Des banques parmi les meilleurs employeurs de Montréal

Plusieurs institutions financières font partie de la liste des 30 meilleurs employeurs de Montréal 2016.

L’éditeur torontois Mediacorp Canada prépare depuis 11 ans ce palmarès régional, offert dans le quotidien montréalais The Gazette, qui répertorie des entreprises offrant « des milieux de travail exceptionnels », lit-on sur le site web de la compétition.

On y trouve notamment la Banque de développement du Canada, dont le siège social est à Montréal, la Banque Laurentienne et la Banque Nationale.

« Nos pratiques et nos programmes […] soutiennent l’essor d’une culture organisationnelle qui privilégie le dialogue et qui accorde une grande importance au développement de chaque individu. C’est ce qui fait notre qualité de vie au travail », a déclaré Lynn Jeanniot, première vice-présidente à la direction, Ressources humaines et Affaires corporatives, à la Banque Nationale.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques