A A A
Épargne

Des enfants, ça coûte cher longtemps!

3 septembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Ce n’est pas parce que les enfants ont terminé leurs études et atteint l’âge adulte qu’ils accordent pour autant un répit au portefeuille de leurs parents, conclut un sondage de la Banque CIBC.

En effet, les deux tiers (66 %) des parents qui continuent d’aider financièrement leurs enfants adultes (non-étudiants âgés d’au moins 18 ans) ressentent les répercussions de ces coûts supplémentaires sur leurs propres économies, notamment leur épargne-retraite.

« Les parents ont beau avoir la volonté d’aider leurs enfants adultes, ils n’en ont pas toujours les moyens », rappelle Christina Kramer, vice-présidente à la direction, Services bancaires de détail et Services bancaires aux entreprises à la Banque CIBC.

Près de la moitié des parents ayant répondu au sondage (47 %) ont affirmé que cette aide financière entrave leur capacité à épargner pour eux-mêmes et 20 % ont même déclaré avoir reporté leur départ à la retraite. Dans certains cas, le soutien offert à leurs enfants adultes compromet également leur capacité à voyager et à dépenser pour leurs propres activités.

PLUS DE 500 $ PAR MOIS

La plupart des parents consacrent entre 100 $ et 499 $ par mois pour soutenir leur progéniture, mais le sondage révèle qu’environ le quart d’entre eux injectent plus de 500 $ par mois pour aider leurs enfants adultes à couvrir des dépenses telles que le loyer (71 %), l’épicerie (47 %), les factures de téléphone cellulaire (35 %) et les paiements de prêt-auto (23 %).

Le plus récent recensement de Statistique Canada, qui date de 2011, révèle par ailleurs que 42 % des 4,3 millions de jeunes adultes (âgés de 20 à 29 ans) vivaient chez leurs parents, comparativement à 32 % en 1991 et à 27 % en 1981! Il n’est donc pas surprenant d’apprendre que la forme la plus courante de soutien financier offert par les parents à leurs enfants adultes est le gîte et le couvert à la maison (71 %).

« Le fait de vivre temporairement chez leurs parents peut être un moyen intelligent pour les jeunes adultes d’épargner pour l’avenir ou de rembourser leur prêt étudiant, et nous savons que beaucoup de parents tiennent à aider leurs enfants adultes, explique Mme Kramer. Ces coûts supplémentaires deviennent parfois un fardeau qui retarde ou compromet l’atteinte par les parents d’objectifs financiers tels que la retraite; c’est pour cela que les parents et leurs enfants doivent surveiller leur budget. »

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.