A A A
Baisse économique

Des FNB adaptés à une économie au ralenti

10 octobre 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’économie mondiale pourrait bien être entrée dans une phase de désendettement qui s’étendra sur plusieurs années. Le problème d’endettement touche à la fois les États, les entreprises et les ménages, souligne Samuel Lee à Morningstar.ca. Selon l’analyste, certaines catégories de fonds pourraient permettre aux investisseurs de bien tirer leur épingle du jeu pendant une telle période.

Le désendettement général peut entraîner à ses débuts une récession. Celle-ci « commence lorsqu’à l’échelle d’un pays une bulle d’actifs alimentée par l’endettement éclate. Les firmes, comme les ménages, croulent sous des actifs dévalués et des montagnes de dettes », dit l’analyste. La croissance ne reprend que lorsque les bilans des sociétés privées se sont redressés.

Dans ce contexte, l’analyste suggère le fonds PowerShares S&P 500 Low Volatility (SPLV). Ce fonds diversifié d’actions américaines est coté à la bourse de New York. Le FNB détient des actions de compagnies à croissance plus lente, qui sont peu endettées, et qui profitent de flux de trésorerie importants. Avec un tel fonds, souligne M. Lee, l’investisseur protège sa mise. En cas de chute des marchés, ce FNB baissera, mais moins que d’autres fonds d’actions. À l’inverse, si l’économie reprend le fonds permettra tout de même de profiter de la croissance.

De manière générale, il semble que les actions à faible volatilité soient sous-évaluées. Cela s’explique par les aprioris des investisseurs et par la structure des primes que reçoivent les gestionnaires de portefeuille, qui n’encourage pas l’acquisition de ce type de titres.

Encore l’or
Les politiques menées par les gouvernements des pays développés pour sortir de l’endettement tendent à favoriser un maintien des prix de l’or. M. Lee évoque « la liquidation subtile des dettes du gouvernement grâce à des politiques comme le plafonnement des taux d’intérêts et le contrôle des capitaux ». Dans la catégorie de l’or, l’analyste de Morningstar recommande le FNB iShares Gold Trust (IGT). Malgré la probable surévaluation récente de l’or, ses caractéristiques uniques en font un placement intéressant dans cette période.

Se tourner vers d’autres marchés
Les pays émergents ne sont pas aux prises avec un problème d’endettement comme le sont les pays développés. « Les marchés émergents sont engagés dans une expansion massive de leurs bilans, menant à un cycle vertueux d’appréciation des actifs et de croissance du revenu, qui lui-même stimule encore davantage l’appréciation des actifs », explique M. Lee. L’analyste suggère le fonds WisdomTree Emerging Markets Equity Income (DEM). Ce fonds coté aux États-Unis attache une grande importance aux compagnies qui versent des dividendes. Cette stratégie est particulièrement rassurante pour un fonds de pays émergeant. En effet, cela évite d’investir dans des compagnies dont les gestionnaires seraient tentés de diluer les actions, ou encore de construire un empire instable.

Les périodes de désendettement qui se sont succédées dans l’histoire ont toutes eu des caractéristiques différentes. Il ne faut donc pas voir une prochaine récession comme ayant un schéma prédéterminé.

Vous voulez plus d’information au sujet des FNB canadiens ? Utilisez notre pratique fureteur FNB, un outil avancé qui vous permet de chercher, de trier et de comparer les fonds côte à côte. C’est gratuit ! Pour accéder à notre fureteur FNB, cliquez sur www.conseiller.ca/fnb.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000