A A A
Affaires

Des fonds aussi chers aux États-Unis, dit l’IFIC

23 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le coût de détention des fonds communs « est plus élevé aux États-Unis qu’au Canada » pour les petits investisseurs, soutient l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC).

C’est l’affirmation — qui en surprendra plus d’un — qu’on peut lire dans la deuxième édition de novembre du bulletin Renseignements aux représentants de l’IFIC.

Investir dans les fonds communs de placement au Canada coûte-t-il plus cher qu’ailleurs?, demande d’emblée l’organisme. « Selon certains analystes, notamment Morningstar, la réponse serait oui, mais d’autres recherches indiquent le contraire ».

Le fameux ratio de frais de gestion (RFG), qui sert de barème pour comparer les coûts des fonds d’investissement, se calcule différemment d’un pays à l’autre, dit l’IFIC. Par exemple, au Canada, le RFG comprend notamment « tous les coûts de détention », précise l’Institut, qui regroupent à la fois des frais liés à la gestion et à la distribution des fonds. La plupart du temps, les frais de rémunération des conseillers en font également partie au pays.

En contrepartie, aux États-Unis et dans de nombreux autres pays, les frais de distribution « sont généralement payés séparément et ne sont pas inclus » dans le RFG des fonds, indique l’IFIC.

COÛT DE 2,2 % AU PAYS 

D’après l’IFIC, le coût réel de détention des fonds communs « est similaire au Canada et aux États-Unis » et serait en réalité de :

•  2,2 % au Canada (ou 2,02 % hors taxes);
•  2 % aux États-Unis pour un investisseur moyen;
•  2,4 % aux États-Unis pour un petit investisseur.

Par petit investisseur, on entend un individu qui dispose de moins de 10 000 $ à investir.

Pour étayer ses dires, l’IFIC cite notamment les conclusions d’une étude indépendante d’Investor Economics, intitulée Monitoring Trends in Mutual Fund Cost of Ownership and Expense Ratios: A Canada-U.S. Perspective 2015 Update.

Un D- pour le Canada

En juin dernier, Morningstar accordait la note de D- au Canada en ce qui a trait aux frais et dépenses liés aux fonds communs de placement. Le Canada est le seul des 25 pays passés au crible à avoir obtenu la pire note du sondage à ce chapitre, apprend-on en page 36 du Global Fund Investor Experience Study.

À titre de comparaison, les États-Unis ont obtenu la note de A, tout comme l’Australie et les Pays-Bas.

La rédaction vous recommande :

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques