A A A
Argent

Des hedge funds réclament 2,7 milliards à Porsche

4 février 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Espérant récupérer l’argent qu’ils ont perdu en pariant sur une baisse de l’action de Volkswagen en 2008, sept fonds spéculatifs étasuniens réclament 1,8 milliard d’euros (2,7 milliards de dollars) en dédommagements, rapporte Reuters.

Leur cible : Wolfgang Porsche et son cousin Ferdinand Piëch, présidents respectifs de Porsche et de Volkswagen. Les fonds spéculatifs les accusent d’avoir manipulé les marchés, ce qu’ils réfutent.

La société Porsche a jugé dimanche « infondée » cette procédure, intentée auprès d’un tribunal de Francfort (Allemagne).

En mars 2008, quelques mois avant le début de la crise financière, Porsche avait qualifié de « spéculations » les bruits selon lesquels il avait l’intention de racheter Volkswagen. Mais sept mois plus tard, le constructeur annonçait qu’il détenait 42,6 % des actions ordinaires de VW, ainsi qu’une part supplémentaire de 31,5 % par l’entremise d’instruments financiers.

L’action Volkswagen s’était alors envolée en Bourse et les fonds spéculatifs étasuniens, qui avaient parié sur une baisse du titre, avaient subi d’énormes pertes.

À l’époque, la tentative d’OPA de Porsche sur le groupe VW avait échoué. Ironie de l’histoire, c’est même Volkswagen qui, finalement, avait racheté la mythique marque de voitures de luxe.

Loading comments, please wait.