A A A
Crayon

Des prêts étudiants conformes à la charia

12 septembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le gouvernement britannique a récemment annoncé la création d’un système de prêt étudiant alternatif et conforme à la loi islamique, rapporte Le Figaro. Objectif avoué : hausser l’inscription d’étudiants musulmans.

Depuis 2012, les prêts étudiants britanniques sont assujettis à un taux d’intérêt de 3 % s’ajoutant au taux d’inflation. Des étudiants musulmans ont dénoncé l’actuel système, arguant que l’introduction de taux d’intérêt était discriminatoire. En effet, la charia interdit le prêt usurier.

Élaboré par des experts en finance islamique, un fond spécial recevra ainsi les dons ou prêts sans intérêt pour financer les prêts des étudiants musulmans qui devront, à terme, rembourser les sommes selon les modalités courantes, soit à hauteur de 9 % de leur revenu annuel. Le tout agrémenté d’un don, sorte d’intérêt non calculé et, pour l’heure, discrétionnaire.

La commission britannique en charge de ce projet réagit ainsi aux faits observés par 93 % des 20 000 intervenants du secteur consultés après l’entrée en vigueur des prêts à intérêt, soit une baisse significative du nombre d’inscriptions universitaires et une demande claire visant la mise sur pied d’une alternative conforme à la charia.

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.