A A A

Des signes précurseurs de la crise du crédit avaient été décelés dès 2003

15 septembre 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Selon David Dodge, ex-gouverneur de la Banque du Canada, plusieurs dirigeants de banques centrales à travers le monde avaient déjà décelé des signes précurseurs de la crise du crédit en 2003.

Cependant, personne n’avait prédit qu’une « période de grand danger financier et de troubles » suivrait la chute des marchés du crédit l’été dernier, fait remarquer M. Dodge.

M. Dodge a indiqué au Globe and Mail que la surchauffe dans le marché immobilier américain et la prolifération de titres de crédit basés sur les hypothèques représentaient le plus grand danger attendu.

M. Dodge affirme que l’ex-gouverneur de la Réserve fédérale américaine, Alan Greenspan, savait depuis des années « qu’un désastre allait survenir » en immobilier en raison l’accès facile aux hypothèques. Mais selon l’ex-gouverneur de la Banque du Canada, Wall Street et les régulateurs ont ignoré ces avertissements.

Après avoir eu à ménager ses propos durant les années passées à la tête de la Banque du Canada, M. Dodge se déclare heureux de pouvoir parler plus librement depuis son départ de la banque centrale.

Canadian Press

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000