A A A
Achats/ventes au detail

Desjardins devient le deuxième assureur de dommages au pays

6 janvier 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La présidente du Mouvement Desjardins, Monique F. Leroux.

Desjardins a annoncé vendredi dernier la clôture de l’acquisition des activités canadiennes d’assurance de dommages et d’assurance vie de State Farm, ainsi que de ses entreprises de fonds communs, de prêts et d’assurance de prestations du vivant, rapporte La Presse canadienne.

Avec cette opération, la coopérative se hisse au deuxième rang des assureurs de dommages au Canada. Elle a indiqué que son volume de primes brutes souscrites annuelles passera de plus de deux milliards de dollars en 2014 à plus de quatre milliards en 2015.

Des clients en Ontario et en Alberta

State Farm compte plus de 1 900 employés et un réseau de près de 500 agents qui continueront d’être actifs auprès de plus de 1,2 million de clients en Ontario, en Alberta et au Nouveau-Brunswick.

Desjardins prévoit que cette transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé, permettra la création d’emplois, notamment au Québec, « au cours des années à venir ».

Le Mouvement, qui emploie 45 000 personnes, dont plus de 40 000 dans la province, a par ailleurs précisé qu’il continuera d’exploiter ses autres marques de façon distincte dans l’ensemble du pays.

« Quelques centaines d’emplois » 

Lors de l’annonce de la transaction, en janvier 2014, la présidente et chef de la direction, Monique F. Leroux, affirmait qu’elle devrait se traduire par la création de « quelques centaines d’emplois » au siège social de Lévis, à Montréal, ainsi que dans d’autres secteurs.

L’accord prévoit que State Farm investira 450 millions en actions privilégiées sans droit de vote dans la filiale d’assurance de dommages de Desjardins, qui comprendra les activités de State Farm Canada.

Pour sa part, le Mouvement allouera environ 700 millions en capitaux pour « soutenir la croissance » de cette filiale, tandis que Crédit Mutuel participera aussi à la transaction en investissant 200 millions dans le groupe d’assurance de dommages de la coopérative.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques