A A A
Établissements

Desjardins fête ses 110 ans

3 décembre 2010 | Fabrice Tremblay | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Alphonse Desjardins (crédit: Mouvement Desjardins)

Alphonse Desjardins (crédit: Mouvement Desjardins)

Le Mouvement Desjardins célèbre lundi son 110e anniversaire de fondation. Alors que plusieurs institutions financières dans le monde sortent ébranlées de la crise financière, le modèle coopératif québécois montre qu’il a su résister à l’épreuve du temps.

C’est en effet le 6 décembre 1900, dans une petite salle publique de la rue Bégin, à Lévis, que sont adoptés à l’unanimité les Statuts et règlements de la Caisse populaire de Lévis. La rencontre réunit alors le fondateur Alphonse Desjardins, son épouse Dorimène, ainsi qu’une centaine de leurs concitoyens. Ainsi naît la première coopérative d’épargne et de crédit en Amérique du Nord. Principale nouveauté : les déposants deviennent des membres, qui, selon le principe « une personne, un vote », ont voix au chapitre sur la conduite de leur institution financière.

C’est lorsqu’il travaille comme sténographe à la Chambre des communes qu’Alphonse Desjardins a l’idée de fonder la première coopérative. En 1897, M. Desjardins est témoin de révélations troublantes de la part d’un député montréalais, Michael Quinn. Ce dernier présente en Chambre le cas d’un emprunteur condamné par un tribunal à payer des frais d’intérêt de 5 000 $ sur un prêt initial de 150 $. Alphonse Desjardins part alors à la recherche d’un moyen de contrer le prêt usuraire.

Après l’expérience concluante de Lévis, le projet de créer un vaste réseau de caisses populaires fait rapidement son chemin. Ainsi, de 1900 à 1915, Alphonse Desjardins préside à la fondation de 164 caisses populaires, dont 18 en Ontario et neuf aux États-Unis. Celui qu’on considère aujourd’hui comme le père du mouvement coopératif nord-américain s’éteint le 31 octobre 1920.

2010 : 5,8 millions de membres et de clients
Ralenties par la récession du début des années 1920, puis fortement secouées par la crise économique de 1930 (la Grande Dépression), les caisses voient diminuer leur nombre, leur nombre de membres, de même que leur actif total. Mais dès 1934, elles reprennent le chemin de la croissance pour toute la décennie qui suit. Au cours de la seule année 1944, il s’est fondé 115 caisses ! La coopérative en compte alors 877.

Les années 1970 sont marquées par des fusions avec d’autres coopératives, comme la Fédération des caisses d’économie et la Québec Credit Union League. Au cours de la même période, on s’attend du Mouvement qu’il s’engage activement dans l’économie du Québec. En 1971, une loi particulière vient permettre la création de la Société d’investissement Desjardins. En 1979 est fondée la Caisse centrale Desjardins, qui devient l’agent financier du Mouvement.

Des années 70 aux années 90, Desjardins connaît une forte croissance. En 1987, par exemple, est fondé Assurances générales des caisses Desjardins (auto et habitation). L’année suivante, l’institution entre sur le marché du courtage des valeurs mobilières. En 1989 et en 1990, la Fédération des caisses populaires de l’Ontario, la Fédération des caisses populaires du Manitoba puis la Fédération des caisses populaires acadiennes se joignent au Mouvement.

C’est l’héritage qu’Alphonse Desjardins laisse aujourd’hui aux 42 200 employés du Mouvement Desjardins. Avec un actif de 175 milliards de dollars, l’entreprise est désormais le premier groupe financier coopératif du Canada, et le sixième dans le monde. Par ailleurs, le Mouvement se classe au 25e rang dans la liste des 50 banques les plus sûres dans le monde en 2010, publiée par le magazine américain Global Finance. C’est une institution financière française, le groupe Caisse des dépôts, qui figure au deuxième rang de ce même palmarès.


Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000