A A A

Desjardins parmi les 50 plus fiables du monde

1er septembre 2009 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Ça y est : le Mouvement Desjardins fait maintenant partie du prestigieux palmarès des 50 institutions financières les plus fiables au monde. En effet, le magazine Global Finance, de New York, a retenu la candidature de Desjardins dans son classement des World’s 50 Safest Banks, version août 2009.

Absent de cette liste sélecte il y a six mois, le Mouvement Desjardins s’y est inscrit en passant par la grande porte, raflant la 26e place. La coopérative devance donc des institutions de classe mondiale telles que Deutsche Bank (30e), la Société Générale (31e), Barclays (45e) et UBS (46e).

Le podium est composé de l’allemande Kfw (1er), de la française Caisse des dépôts et consignations (2e) et de la néerlandaise Bank Nederlands Gemeeten (3e).

Au plan national, Desjardins coiffe au poteau la Banque de Montréal (33e), la Banque CIBC (43e) et sa rivale québécoise, la Banque Nationale, qui ne figure pas au classement de Global Finance. Pas plus que la Banque Laurentienne, d’ailleurs.

La Banque Royale (10e), la Banque TD (14e) et la Banque Scotia (22e) ont devancé Desjardins au finish.

« Une telle reconnaissance démontre qu’outre l’importance de son actif et ses excellentes cotes de crédit, Desjardins peut surtout s’appuyer sur une solide base de capital pour mieux affronter les soubresauts de l’économie et obtenir une place enviable parmi les institutions financières les plus fiables au monde », a commenté Monique F. Leroux, présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

Pour constituer son top 50, Global Finance évalue 500 institutions financières. Le magazine examine notamment leur cote de crédit à long terme et leur actif total. Il prend aussi en considération les cotes de crédit que décernent les agences de notation Moody’s, Standard & Poor’s et Fitch.

Global Finance jouit d’une notoriété auprès des hauts dirigeants du milieu des affaires depuis plus de 20 ans. D’abord un magazine distribué dans 163 pays, Global Finance a diversifié ses activités en proposant désormais, en plus d’une revue papier comptant 50 000 abonnés, des études économiques, dont celle du World’s 50 Safest Banks.

Loading comments, please wait.