A A A
Hausse économique

Desjardins Sécurité financière propulsée par son secteur assurance

26 août 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Desjardins Sécurité financière (DSF) a annoncé hier un résultat net en hausse de 50,3 % pour le deuxième trimestre de 2015, une croissance en grande partie générée par l’intégration des activités canadiennes de State Farm.

Pour l’ensemble du premier semestre de 2015, la filiale du Mouvement Desjardins a enregistré un résultat net de 240,5 millions de dollars, comparativement à 194,8 M$ pour la même période l’année dernière. La contribution des activités acquises de State Farm au résultat net du semestre représente 38,5 M$.

Les primes brutes d’assurance sont elles aussi en croissance et atteignent 1 940,6 M$, soit une hausse de 155,5 M$ ou 8,7 % par rapport à 2014, dont près de 68,0 M$ sont générés par les activités canadiennes de State Farm.

Outre l’acquisition des activités de State Farm, l’amélioration de l’expérience technique de certains produits, notamment en assurance et en épargne pour les particuliers, ainsi que certaines occasions de placement plus favorables ont participé à ces résultats, explique DSF.

ACTIF SOUS GESTION ET VENTES D’ÉPARGNE EN HAUSSE

Les ventes nettes d’épargne s’élèvent à 630,2 M$, par rapport à 441,2 M$ pour la même période en 2014. Les ventes d’assurance conclues par DSF totalisent pour leur part 242,0 M$ au premier semestre, un niveau comparable à celui de l’année dernière.

L’actif sous gestion et administration s’élève à 45,5 G$, en hausse de 14,4 % en comparaison avec le 30 juin 2014, tandis que le taux de rendement des capitaux propres revenant à l’actionnaire se chiffre à 17,8 % par rapport à 17,4 % pour la même période l’an passé.

« Malgré un contexte de forte compétition, le volume de primes d’assurance ainsi que l’actif sous gestion et sous administration continuent la progression amorcée en début d’année, a souligné Denis Berthiaume, président et chef de l’exploitation de Desjardins Sécurité financière. Nous sommes très satisfaits de l’intégration des activités acquises de State Farm qui contribuent déjà à plus de 40 % de l’augmentation de nos primes brutes d’assurance pour le trimestre. »

RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE

Au deuxième trimestre de 2015, le bénéfice net a atteint 160,7 M$, en hausse de 50,3 % par rapport à la même période l’année dernière, alors qu’il se chiffrait à 106,9 M$.

Les ventes en assurance pour les particuliers atteignent 22,1 M$, une hausse de 8,7 M$ ou 64,9 % comparativement à l’an dernier. Du côté des groupes et entreprises, les ventes se chiffrent à 42,5 M$, en hausse de 7,4 M$ par rapport au deuxième trimestre de 2014.

Quant aux ventes liées aux régimes offerts par l’intermédiaire des institutions financières, elles atteignent 60,0 M$ au 30 juin de 2015. Les primes brutes d’assurance totalisent 974,6 M$, soit une hausse de 79,1 M$, dont 33,6 M$ provient du réseau de State Farm.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques