A A A
Établissements

Desjardins, une entreprise citoyenne

23 juin 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

desjardins3_100

Le Mouvement Desjardins fait très bonne figure au palmarès des 50 meilleures entreprises citoyennes au Canada, selon le classement 2010 de la revue Corporate Knights.

Desjardins se classe en effet au 8e rang, comparativement à sa 24e position obtenue en 2009. C’est la première fois que le Mouvement Desjardins, qui fait partie de ce prestigieux palmarès depuis les trois dernières années, se hisse dans le peloton de tête des 10 premières positions.

Il a coiffé au poteau toutes les grandes banques canadiennes et la plupart des compagnies d’assurances. À cet effet, soulignons l’excellente 2e place qu’a décrochée l’assureur ontarien Co-operators. C’est la chaîne de magasins d’articles de plein air Mountain Equipment Co-op qui figure au sommet du palmarès cette année.

Voici le classement des entreprises de services financiers :

2. Groupe Co-operators
8. Mouvement Desjardins
10. Société financière IGM
14. Financière Sun Life
16. Banque Toronto-Dominion
22. Banque HSBC du Canada
33. Banque Royale du Canada
42. Banque Scotia
45. Caisse de dépôt et placement du Québec
50. Banque CIBC

 

«Depuis 110 ans, Desjardins poursuit son engagement envers le mieux-être économique et social de ses membres, de ses employés et des collectivités, et ce, dans une optique de prospérité durable. Ce qui importe pour nous, c’est de faire ce en quoi nous croyons, ce qui compte vraiment pour nos membres et nos clients, et pas nécessairement ce qui est à la mode. À ce titre, nous avons mis l’accent sur l’amélioration de notre bilan de carbone et le renforcement de notre rôle auprès des communautés à l’échelle pancanadienne», a déclaré Monique Leroux, présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

La revue Corporate Knights a donné de bonnes notes à Desjardins notamment pour les aspects suivants de sa gestion :

  • Présence d’un nombre accru de femmes au conseil d’administration (21,74 % comparativement à 17 %).
  • Rémunération de Monique Leroux qui, proportionnellement, se rapproche davantage de celle des employés au bas de l’échelle salariale, ce qui dénote le réinvestissement des excédents et des ressources dans l’ensemble de l’entreprise.
  • «Productivité carbone» (ventes totales divisées par le nombre de tonnes de CO2 émises) qui lui mérite un 88e rang percentile.

Au cours des cinq dernières années, Desjardins a conçu de nombreux produits, initiatives et partenariats dans le cadre de son engagement en matière de responsabilité sociale et de développement durable. Parmi les plus intéressants, on note :

  • La mise en marché des portefeuilles SociéTerre, une gamme de fonds socialement responsables.
  • La collaboration avec le groupe Équiterre, dans le cadre de sa campagne de sensibilisation «Changer le monde, un geste à la fois», et la mise en place de l’initiative des «12 gestes de Desjardins» qui auront des retombées concrètes sur les trois sphères du développement durable.
  • Le lancement d’un prêt écoénergétique destiné aux entreprises du Québec désireuses d’implanter des mesures de réduction d’énergie.
  • L’entente de partenariat privilégié avec la Fondation David Suzuki, qui se traduit notamment par un appui financier au lancement, au Québec, de la version française du guide La Gestion des affaires sous un nouveau climat.

Réaction du Groupe Co-operators

Commentant l’excellente 2e place de Co-operators au classement de Corporate Knights, la présidente Kathy Bardswick a déclaré : «Le fait que les trois premières entreprises en tête du palmarès des 50 meilleures entreprises citoyennes du pays sont toutes des coopératives tend à indiquer que les coopératives se montrent à la hauteur de leurs principes et apportent une réelle contribution à l’économie et à la société canadienne. Quand vient le moment de décider avec qui ils vont faire affaire, les gens s’intéressent de plus en plus aux antécédents des entreprises, et non plus seulement aux produits et aux prix. Des études comme celle-là leur procurent une information précieuse qui peut les aider à prendre leur décision en connaissance de cause.»

Le jury de Corporate Knights a apprécié la qualité du régime de retraite du Groupe Co-operators, la diversité de la composition du conseil d’administration et de la haute direction, la rémunération des cadres, l’indépendance du conseil et la surveillance des questions relatives au développement durable par le conseil. Outre ces facteurs, de nombreux indicateurs sectoriels de rendement clés sur l’environnement, les questions sociales et la gouvernance ont été utilisés.

Rappelons que le Groupe Co-operators est une coopérative entièrement canadienne qui gère des actifs de plus de 37 milliards de dollars. Il offre de l’assurance habitation, automobile, vie, collective, voyage, entreprise et agricole, ainsi que des produits de placement. Le Groupe Co-operators appartient à 47 coopératives, caisses populaires, caisses de crédit et autres organismes canadiens à vocation semblable.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000