A A A
Établissements

Desjardins modernise des centres de service

12 mai 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Hatem_Piemont_Desjardins_Caisse_425x283

Une autre succursale de Desjardins a décidé de se refaire une beauté. Après deux centres de services à Montréal, celui de la caisse du Piémont Laurentien à Val Bélair fait peau neuve avec un nouveau concept de guichet automatique centralisé élaboré par Hatem+D Architecture, rapporte Infopresse.

Cette innovation survient alors que le groupe coopératif a récemment inauguré deux centres de services à l’ambiance « chaleureuse et humaine » à Montréal. Toutefois, son porte-parole André Chapleau souligne qu’il s’agit là d’une initiative locale qui « ne doit pas être interprétée comme étant un projet de Desjardins pour l’ensemble des centres de services des caisses ».

Cette nouvelle vision a également été mise en oeuvre l’an dernier dans un centre de services du Marché central de Montréal, revisité par Lg2boutique, où l’expérience et l’approche client avaient été repensées, précise Infopresse.

RENDRE L’ATTENTE PLUS ACTIVE

« Desjardins se modernise afin que le service s’adapte aux nouvelles générations », résume Chloé Barabé, architecte chez Hatem+D, interrogée par le site d’information.

Le mandat de l’agence de design était de « créer un local de guichet représentant la vision préconisée par Desjardins de l’expérience en succursale », explique Infopresse, qui précise que le concept retenu s’articule autour de deux pôles : design et technologie.

« L’intégration d’un mur multimédia composé de quatre écrans rend compte de l’actualité sur les nouveautés Desjardins, des cotes boursières et des nouvelles particulières à la succursale. Le dernier poste diffuse de manière continue de l’actualité générale. En plus, des tablettes interactives sont à la disposition des clients pour qu’ils consultent leurs comptes et leurs données personnelles Desjardins. Ces ajouts visent, entre autres, à rendre l’attente passive plus active. »

ATTIRER UNE CLIENTÈLE PLUS JEUNE

L’entrée et l’espace guichet ont également été revus afin de créer une ambiance davantage « intimiste ». Selon Chloé Barabé, la refonte du design du local vise à rendre plus dynamique l’espace, souvent très statique, ainsi qu’à plaire à une clientèle plus jeune.

« Dans le commercial, tout le monde essaie de faire la différence du côté de l’expérience client, car c’est là que les entreprises se différencient », justifie-t-elle.

C’est la raison pour laquelle les designers d’Hatem+D ont misé sur l’interactivité, « un élément de plus en plus prisé dans l’expérience client », estime l’architecte.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques