A A A
Économie

Dette hypothécaire : les Québécois pourraient rembourser plus vite

24 avril 2013 | Ronald McKenzie

  • envoyer
  • imprimer


Les Québécois sont-ils devenus champions de la gestion budgétaire? Toujours est-il que l’optimisme règne parmi ceux qui possèdent une maison, si l’on se fie à un sondage mené par la Banque Scotia.

En effet, près des deux tiers des détenteurs de prêt hypothécaire (63 %) conviennent qu’ils pourraient rembourser leur prêt hypothécaire plus rapidement sans que cela ne se répercute sur leur mode de vie. En fait, la majorité pense qu’un versement supplémentaire de 20 $ par mois n’aurait aucun effet sur leur situation financière.

La plupart des participants disent avoir pris au moins une mesure pour rembourser plus rapidement leur prêt. Les gestes les plus souvent posés par les Québécois à cet égard sont, dans l’ordre : accroître la fréquence de leurs versements (47 %), négocier un taux hypothécaire inférieur (29 %), accroître le montant de leurs versements (22 %) et faire des versements supplémentaires (13 %).

Évidemment, un nombre assez élevé de détenteurs de prêts hypothécaires ne remboursent pas cette dette plus rapidement que prévu. Quelles raisons invoquent-ils? Près de la moitié (45 %) déclarent qu’ils n’ont pas les fonds nécessaires, qu’ils ont d’autres priorités (29 %) ou qu’ils ne savent pas comment s’y prendre (9 %). Cinq pour cent des Québécois interrogés affirment qu’ils n’ont pas besoin de rembourser leur hypothèque par anticipation.

À lire :

Les nouveaux acheteurs de maison sont plus raisonnables

Loading comments, please wait.