A A A
Épargne

Dettes et stress : des impacts au quotidien

28 août 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

En moyenne, les Canadiens prévoient contracter une dette de 19 534 $ au cours de la prochaine année, selon une étude de la BMO sur les aspects psychologiques de l’endettement. Toutefois, le niveau de stress découlant de ce poids financier diffère selon les générations, avec des effets observables au quotidien.

Ce constat est particulièrement criant parmi les consommateurs qui visent un remboursement sur sept ans. Les Canadiens âgés de 34 à 54 ans, qui ont le niveau d’endettement le plus élevé, s’attendent à prendre un an de plus que la moyenne nationale pour régler leur dû, alors que les 55 ans et plus (baby-boomers), qui s’attendent pourtant à accumuler plus de dettes que les post-boomers (18 à 34 ans), visent à se libérer de leurs obligations 2,7 ans plus tôt.

À chaque génération sa dette

Les baby-boomers sont confrontés à plusieurs dépenses importantes associées à certaines étapes de la vie (droits de scolarité des enfants, mariages, épargne en vue de la retraite) et doivent souvent contracter des dettes, révèle l’étude.

Du côté des 35 à 54 ans, des dettes hypothécaires et d’études restent souvent à régler, ce à quoi s’ajoutent les frais d’études de leurs enfants et les objectifs d’épargne pour la retraite.

Endettement des foyers selon l’âge

  18 à 34 ans 35 à 54 ans 55 ans et + National
Niveau actuel d’endettement 73 305 $ 92 476 $ 57 307 $ 76 140 $
Montant d’endettement contracter au cours de la prochaine année 14 402 $ 25 415 $ 17 935 $ 19 534 $
Horizon de remboursement de la dette 7,6 ans 8,2 ans 4,9 ans 7 ans


Des conséquences psychologiques

  • 66 % des post-boomers estiment que leurs dettes les ont empêchés de profiter de certaines activités (voyages, rencontres sociales, petits plaisirs personnels, etc.), alors que seulement 38 % des baby-boomers partagent cet avis.
  • 50 % des post-boomers ont honte de leur niveau d’endettement (le plus haut indice toutes catégories d’âge incluses) et 59 % perçoivent l’endettement de leur ménage en tant que « problème personnel majeur ». En comparaison, ce pourcentage s’élève à 39 % chez les 35 à 54 ans.

Stress d’endettement selon l’âge

Mes dettes ont les répercussions suivantes : 18 à 34 ans 35 à 54 ans 55 ans et + National
J’ai raté des activités (voyages, rencontres sociales, petits plaisirs personnels). 66 % 52 % 38 % 51 %
Je pense à ou me préoccupe de mon niveau d’endettement plusieurs fois par jour. 56 % 41 % 24 % 39 %
Le stress trouble mon sommeil. 50 % 43 % 22 % 38 %
J’ai des disputes avec ma famille, des amis ou d’autres personnes importantes. 50 % 38 % 16 % 34 %
J’emprunte de l’argent à ma famille, à des amis ou à d’autres personnes importantes pour m’aider à gérer l’endettement de mon ménage. 51 % 33 % 13 % 31 %
J’ai honte du niveau de dettes que j’ai accumulées. 50 % 39 % 23 % 37 %



À lire aussi :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques