A A A
Justice

Deux Chinois écopent de 250 M$ d’amendes aux États-Unis

28 juillet 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Securities and Exchange Commission (SEC), l’organisme fédéral de réglementation et de contrôle des marchés financiers aux États-Unis, a infligé vendredi plus de 250 millions de dollars d’amendes à deux Chinois, rapporte l’Agence France-Presse.

Le gendarme boursier américain leur reproche d’avoir dérobé le principal actif de l’entreprise qu’ils dirigeaient juste avant de lever des fonds à Wall Street.

Ming Zhao, ex-président du conseil d’administration de la société minière Puda Coal, et Liping Zhu, son ex-directeur général, sont accusés d’avoir menti aux investisseurs lorsque celle-ci a recueilli 116 millions lors de deux offres publiques en 2010.

Les deux hommes d’affaires avaient attiré des Américains désireux de placer leur argent en leur faisant miroiter une très fructueuse participation de 90 % de Puda dans une autre société minière appelée Shanxi Coal.

« FRAUDE MASSIVE ENVERS LES ACTIONNAIRES »

Toutefois, lorsqu’il a conclu cette affaire, Ming Zhao avait déjà transféré secrètement cette participation un an auparavant, enlevant ainsi à Puda toute sa valeur.

Il avait ensuite revendu 49 % de Shanxi à une filiale de la banque d’investissement chinoise Citic en échange de 1,2 milliard d’actions préférentielles dans un nouveau fonds d’investissement minier, selon la plainte déposée en 2012 par la SEC.

Ces deux escrocs ont « perpétré une fraude massive envers les actionnaires de Puda », cotée à la Bourse de New York de septembre 2009 à août 2011, en volant et en revendant sa principale filiale opérationnelle, a dénoncé l’organisme fédéral.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques