A A A
Affaires

Deux démissions soudaines au RICIFQ

26 mars 2013 | Priscilla Franken et Ronald McKenzie

  • envoyer
  • imprimer

Léon Lemoine et René Auger, respectivement premier vice-président et président du Regroupement indépendant des conseillers de l’industrie financière du Québec (RICIFQ), ont démissionné de concert ce lundi, a appris Conseiller.ca hier en soirée.

Il semble qu’à l’origine de cette décision se trouvent de profonds désaccords au sein de l’organisation que M. Lemoine a cofondée en 2006.

Ce dernier évoque notamment dans sa lettre de démission une « discordance (…) au niveau des stratégies de communication », un « climat de tension perpétuel », ainsi que des propos « irrespectueux, déplacés et (empreints) de mépris » que M. Auger et lui-même auraient subis au cours de récentes réunions du conseil d’administration.

M. Auger fait lui aussi état d’un contexte relationnel extrêmement tendu et dénonce l’engagement de dépenses sans son accord et alors que l’association se trouve « dans un contexte de faible revenu ».

Selon nos informations, les deux démissions ont pris effet le jour même de leur remise.

MM. Auger et Lemoine ont remis des lettres en main propre à Yves Boucher, trésorier du RICIFQ. « Comme nous n’avons pas encore désigné de nouveau porte-parole, je ne peux pas vraiment commenter la situation », a indiqué M. Boucher. Tout de même, il a précisé qu’il « est très difficile de travailler sur une base bénévole » à un organisme comme le RICIFQ.

Pour la suite des choses, Michael Luciani, administrateur du RICIFQ pour la région des Laurentides, devrait assurer l’intérim d’ici la prochaine réunion prévue le 5 avril. À ce moment, l’assemblée choisira un nouveau président qui conclura l’exercice en cours.

Larry Bathurst, premier président du RICIFQ et également cofondateur de l’organisme, se désole de la tournure des événements. « Il y a toujours eu des tensions au CA du Regroupement. C’est normal. Toutefois, je ne suis pas d’accord quand des administrateurs démissionnent avant la fin de leur mandat et qu’ils rendent leur décision publique. Ce n’est pas sain pour une organisation», a-t-il indiqué à Conseiller.ca.

M. Bathurst savait que MM. Auger et Lemoine n’avaient pas l’intention de se représenter à titre d’administrateurs du RICIFQ. Mais leur départ avant terme le surprend.

Il estime que les personnes qui ne portent pas le RICIFQ dans leur cœur profiteront de cette crise pour dénigrer davantage le regroupement.

Piqué au vif, M. Lemoine s’insurge contre les propos de l’ancien président. « Il a quitté le navire assez rapidement. Lui aussi nous a remis une lettre de démission, et j’ai tout fait pour le convaincre de ne pas démissionner. C’est l’arroseur arrosé. Je suis profondément déçu de sa déclaration »

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000