A A A
Justice

Direction prison pour Carole Morinville

18 avril 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

prison_barreaux_425L’ex-conseillère en assurance et rentes collectives Carole Morinville a finalement été condamnée à 42 mois de prison vendredi, après que sa cause fût reportée une dizaine de fois depuis 2011.

Radiée de manière permanente par le comité de discipline de la CSF en 2012, Mme Morinville a fraudé une soixantaine de clients pour un total de plus de 3,5 M$. La comédienne Karine Vanasse faisait notamment partie des victimes.

Elle avait plaidé coupable à des accusations de fraude et de fabrication de faux documents le 17 décembre dernier.

Rappelons qu’elle avait déjà été condamnée par la Cour supérieure à verser une somme de 1,65 M$ à l’Autorité des marchés financiers en juin 2013.

UNE LONGUE SAGA

Carole Morinville a œuvré une vingtaine d’années comme conseillère dans la région de Montréal. Cumulant les fautes disciplinaires, la représentante a fini par éveiller les soupçons de l’AMF, qui a finalement ouvert une enquête en 2010, craignant que la femme ait recours à un stratagème à la Ponzi.

Elle bernait ses clients notamment en leur promettant des rendements de 5% à 15%, sans jamais mentionner sur quels titres elle souhaitait investir.

Plusieurs clients avaient été dédommagés par le Fonds d’indemnisation des services financiers, qui a conclu en 2011 que 28 d’entre eux auraient droit à un remboursement maximal de 200 000 $.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques