A A A
Argent

DSK cherche deux milliards pour un fonds d’investissement

25 mars 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Dominique Strauss-Kahn souhaite créer un fonds d’investissement axé sur la macro-économie qui portera son nom, DSK Global Investment, rapporte Le Figaro.

Déjà conseiller de plusieurs gouvernements, banques et entreprises dans le monde, l’ancien ministre de l’Économie et des Finances français et ex-directeur général du Fonds monétaire international cherche deux milliards de dollars.

Pour l’épauler dans ses choix d’investissement, DSK sera notamment assisté de sa fille Vanessa, diplômée en économie de l’Université de New York.

Selon ses proches, la Chine jouera un rôle de premier plan dans ce nouveau fonds, qui sera  géré depuis Luxembourg, Tel Aviv et Monaco.

« Un fonds très conservateur »

« Les sollicitations permanentes que reçoit Dominique sur son analyse macro-économique nous ont fait réfléchir, explique au Figaro Thierry Leyne, associé de DSK. Nous voulions traduire dans l’activité d’investissement sa capacité à tirer les conséquences immédiates des événements, comme la crise en Ukraine, par exemple, sur les taux, les obligations et les actions. »

Selon Thierry Leyne, il ne s’agira pas d’un fonds spéculatif, mais d’« un fonds très conservateur, qui investira sur le long terme ».

Les investisseurs de DSK Global Investment seront de grandes fortunes privées, des fonds de pension ou des fonds souverains souhaitant investir dans tous les types d’actifs, obligations, actions, matières premières et devises.

DSK Global Investment compte aussi attirer des investisseurs d’Europe de l’Est, dont des Russes.

À noter que Dominique Strauss-Kahn est toujours poursuivi dans une affaire de proxénétisme en France.

Loading comments, please wait.