A A A

Earl Jones : les conseillers en prennent pour leur rhume

20 juillet 2009 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

À n’en pas douter, le scandale Earl Jones vient de ternir encore une fois la réputation des conseillers, même si l’on sait que cet individu n’était inscrit d’aucune façon auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Si l’on se fie aux commentaires que Conseiller.ca a recueillis lors d’une rencontre des victimes, vendredi dernier, à Pointe-Claire, de nombreuses victimes de ce professionnel d’opérette préféreraient placer leur argent à la banque ou même le dépenser séance tenante plutôt que de le confier à un représentant, tout licencié soit-il.Qu’en pensez-vous ?
Ces réactions, souvent vives, toucheront sans doute plusieurs d’entre vous. L’équipe de Conseiller.ca recueille toujours vos réactions sur ce sujet. N’hésitez pas à nous écrire :

Loading comments, please wait.