A A A
Dollar

Une boîte à outils financiers pour femmes

29 septembre 2017 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Woman in blue shirt smiling while lying in moneySite internet, blogue et ateliers de formation : « Elle finances » explique aux femmes comment prendre en main leur sécurité financière. 

« Il y a des iniquités entre les hommes et les femmes, souligne André Lacasse, planificateur financier et cofondateur du site internet Elle finances. Les femmes prennent des décisions lorsqu’elles ont 25, 30 ou 40 ans, souvent parce qu’elles ont des enfants. Et ces décisions peuvent avoir des conséquences financières importantes une fois qu’elles sont rendues à la retraite. »

Parmi ces décisions, celle de travailler temporairement à temps partiel. Celle aussi, justement parce qu’elles travaillent à temps partiel, de ne pas postuler à un poste de gestionnaire qui leur demanderait d’être présentes à temps plein.

« Ces choix font en sorte que les femmes gagnent moins d’argent qu’elles ne le pourraient, analyse M. Lacasse. C’est de l’argent en moins à mettre dans les REER. C’est également, au final, moins d’argent de la part du Régime de rentes du Québec puisque celui-ci offre un pourcentage des revenus gagnés tout au long de la vie. Les congés de maternité font également en sorte que durant un an, certaines femmes ne cotisent pas à leurs fonds de pension. Il faut tenir compte de tout cela lorsque l’on fait une planification financière. »

DES SOLUTIONS

Il faut également tenir compte du fait que les femmes vivent en moyenne cinq ans de plus que les hommes. Or, à 65 ans et plus, les femmes ont un revenu moyen de 28 711 $ au Canada, contre 43 000 $ pour les hommes.

« Il y a des solutions et c’est de cela dont nous souhaitons parler, indique André Lacasse. Par exemple, le conjoint peut cotiser pour sa conjointe afin qu’ils aient une retraite équivalente. Rédiger un testament est toujours une bonne chose à faire également. Vérifier que le partage du patrimoine familial est équilibré, etc. »

M. Lacasse a commencé à réfléchir à l’opportunité de parler planification financière au féminin lorsqu’il s’est rendu compte au printemps dernier que ses deux billets de blogue les plus lus concernaient… les femmes. Durant l’été, il a lancé deux sondages sur les réseaux sociaux. Les résultats ont confirmé son intuition.

Quarante-trois pour cent des répondantes déclarent en effet ne pas avoir de plan advenant un décès prématuré ou une invalidité prolongée de leur conjoint et 62 % veulent savoir comment en bâtir un. Elles sont 41 % à ignorer quels seraient les effets sur leur sécurité financière advenant une séparation. Et enfin, 75 % souhaitent savoir comment planifier la retraite pour réaliser leurs projets.

ATELIERS DE FORMATION

Les femmes pourront trouver ces informations sur le site de « Elle finances » sous la forme notamment d’un billet de blogue mensuel. Les fondateurs vont également donner des ateliers de formation gratuits sur les thèmes de la retraite, de la maternité, de l’entreprenariat ou encore de la sécurité financière en général. Ces ateliers auront lieu une fois par mois à Brossard.

« Mais l’idée, c’est que notre initiative se répande, explique M. Lacasse. Je ne vais pas pouvoir aller donner mon atelier en Abitibi, mais si des planificateurs financiers là-bas sont intéressés à le faire, nous sommes ouverts à la discussion. »

Ouverts également à ce que des conseillers et des conseillères assistent aux ateliers de Brossard afin ensuite de pouvoir mieux orienter leurs clientes.

« Dans un monde idéal, j’aimerais également accueillir des hommes, conclut le fondateur d’Elle finances. Parce que lorsque l’on est en couple, les décisions financières importantes se prennent à deux. »

La rédaction vous recommande :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000