A A A

Embellie des marchés : un soubresaut ?

2 juin 2009 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le rebond des marchés mondiaux ne serait-il qu’un feu de paille ? Apparemment oui, si l’on se fie au dernier sondage mené pour le compte de l’Association des économistes québécois (ASDEQ). En effet, 59 % des membres de l’ASDEQ croient que l’économie mondiale nous réserve encore de mauvaises surprises et que la relative embellie des marchés mondiaux au cours du dernier trimestre n’est qu’un soubresaut.

Ils manifestent de l’inquiétude vis-à-vis du secteur financier, entre autres, et entretiennent peu d’espoir pour les géants de l’automobile GM et Chrysler, malgré les mesures d’aide prises par les gouvernements du Canada et des États-Unis. En effet, seuls 23 % des économistes dans le cas de GM et 30 % dans le cas de Chrysler croient que ces entreprises parviendront à retrouver la rentabilité à moyen ou à long terme.

Selon les personnes sondées, les projets les plus favorables à la gestion en mode PPP seraient la construction d’une grande salle de concert (61 %) ou la construction de routes, de ponts, et de viaducs (58 %). En comparaison, 50 % croient que des projets de construction d’écoles ou d’équipements communautaires et sportifs conviennent aux PPP, et seulement 41 % pensent de même pour les grands centres hospitaliers universitaires.

« Plusieurs économistes ont mentionné que le gouvernement devrait acquérir davantage d’expertise en gestion des PPP avant de se lancer dans des projets aussi complexes qu’un centre hospitalier universitaire », a commenté Jean-Pierre Aubry, membre du Comité des politiques publiques de l’ASDEQ.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000