A A A
Affaires

Au tour de la Scotia de couper

26 octobre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Après la Banque Nationale, la CIBC, la TD et d’autres concurrentes, la Banque Scotia prévoit à son tour une réduction de son personnel, en raison des changements technologiques.

Au cours deux prochaines années, l’institution compte fermer des bureaux régionaux, dont certains situés à Vancouver, Calgary, Winnipeg, Ottawa et Halifax, ont rapporté CBC et le quotidien The Globe and Mail.

Grâce à la numérisation croissante de certaines tâches, comme l’ouverture de comptes et de prêts, elle prévoit en lieu et place ouvrir deux nouveaux centres de traitement dans la région de Toronto, où se trouve son siège social.

La nouvelle a été communiquée aux employés potentiellement touchés jeudi dernier. Au moment de l’annonce, la Scotia disait ne pouvoir déterminer leur nombre, a fait savoir une porte-parole, Diane Flanagan.

Toutefois, elle dit vouloir aider les personnes qui subiront ces coupes à se trouver, dans la mesure du possible, un nouveau poste au sein du groupe financier.

CENTAINES DE POSTES

Selon Globalnews,ca, près de 400 employés d’un bureau de Calgary ont notamment été informés de ce plan de rationalisation. De son côté, CBC rapporte qu’une employée de la Scotia a fait état, sous couvert de l’anonymat, de la suppression prévue d’environ 200 postes au sein de son bureau.

En raison de la demande croissante de services numériques de la part des clients, les deux nouveaux centres accueilleront plus de 350 employés du secteur technologique, dont des designers d’expérience utilisateur et des scientifiques de données.

La Banque Scotia emploie 87 000 dans le monde entier et a déclaré des profits de 1,85 milliard de dollars au cours du dernier trimestre.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques