A A A

EN BREF – Attentat contre Yvon Fortin – REER/FERR : Diviser pour payer moins

25 septembre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Attentat contre Yvon Fortin : le RICIFQ réagit

(25-09-2006) Tous les membres du conseil d’administration du Regroupement indépendant des conseillers de l’industrie financière du Québec (RICIFQ) ont été stupéfaits d’apprendre qu’un bombe avait éclaté au domicile du planificateur financier et courtier d’assurances Yvon Fortin.

« M. Fortin est reconnu par ses pairs comme un pionnier de l’industrie et un fervent défenseur du consommateur et du conseil indépendant, a déclaré Larry Bathurst, président du RICIFQ. Il est d’ailleurs l’un des conseillers fondateurs du RICIFQ. Qu’est-ce qui peut motiver un tel geste? Nous préférons, pour l’instant, croire que c’est une erreur sur la personne et que le geste n’est pas lié à l’implication de M. Fortin à la Chambre de la sécurité financière… »

Diviser pour payer moins

(25-09-2006) Les Canadiens qui touchent des rentes de leur REER, de leur FERR ou d’un régime privé de retraite devraient pouvoir diviser ces revenus avec leur conjoint afin de payer moins d’impôt, soutient le député conservateur et auteur financier à succès Garth Turner.

Le Régime de rentes du Québec et le Régime de pensions du Canada permettent déjà à leurs prestataires de diviser leur rente, et il est possible d’élaborer des stratégies de REER de conjoint dont l’objectif est d’alléger le fardeau fiscal. Il est temps, dit Garth Turner, que le gouvernement implante de telles mesures partout où c’est possible de le faire.

L’élargissement de la division des revenus de pension coûterait 301 millions de dollars par année à Ottawa. Deux millions de couples canadiens de 65 ans et plus pourraient en bénéficier.

En raison de ses tables d’imposition progressives, le régime fiscal canadien créée des déséquilibres, dit Garth Turner. Ainsi, un couple dont le conjoint A gagne 51 000 $ en revenus de retraite et le conjoint B 11 000 $, paiera globalement 2 400 $ de plus en impôts qu’un couple dont les deux membres gagnent chacun 31 000 $. Par conséquent, si le conjoint A pouvait transférer une partie de ses revenus de retraite à son conjoint, le couple réaliserait des économies d’impôt.

Évidemment, la division des revenus de retraite n’est pas une panacée. Les personnes retraitées qui vivent seules, les couples âgés dont chaque conjoint touche le même revenu et les retraités fortunés n’en profiteront pas.

Afin de donner plus de poids à ses revendications, Garth Turner organise une conférence à Ottawa le mardi 3 octobre prochain. Des actuaires, des économistes et des associations de retraités favorables à la démarche du député y prendront la parole.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000