A A A

En bref : Mise à jour de l’ARC – Méfiez-vous d’Angel Daviss – Addenda Capital – La Scotia

8 mars 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Suspension des services fiscaux : mise à jour de l’ARC

(08-03-2007)Les systèmes électroniques de l’Agence du revenu du Canada(ARC)sont encore en panne. Ces problèmes empêchent les particuliers d’accéder à certains services comme IMPÔTNET, IMPÔTEL et TED. Par conséquent, l’ARC a temporairement suspendu l’accès public à ces services afin de préserver l’intégrité des données des contribuables.

L’ARC prévoit qu’il faudra encore quelques jours avant de corriger la situation. Elle assure que la sécurité et la confidentialité des données n’est pas compromise.

« Le problème n’est pas lié à une activité illégale, au piratage ou à un virus », a-t-elle précisé. Il serait dû à des activités d’entretien menées le 4 mars 2007.

Pour l’heure, les particuliers ne peuvent pas produire leurs déclaration de revenus personnelle électroniquement au moyen des services IMPÔTNET, IMPÔTEL ou TED. L’ARC ne peut pas traiter les déclarations produites sur papier, ni les déclarations électroniques produites avant l’interruption du système. « Les remboursements seront retardés jusqu’à la reprise des activités de traitement », a précisé l’ARC.

Cependant, les versements de prestations devraient être faits à temps et sans interruption. Cela comprend les paiements du 20 mars de la Prestation universelle pour la garde d’enfants et de la Prestation fiscale canadienne pour enfants, ainsi que le versement du 5 avril du crédit pour la TPS/TVH.

Pour plus d’information, cliquez ici :

Méfiez-vous d’Angel Davis!

(08-03-2007)Les conseillers devraient mettre leurs clients en garde contre une certaine madame Angel Davis. Selon l’Autorité des marchés financiers(AMF), cette personne sollicite des consommateurs au téléphone afin de les inciter à acheter des actions d’une firme qui s’appelle Universal Networks.

Située dans la région de New York, Universal Networks serait bientôt cotée au NASDAQ, selon les dires de la dame, et l’achat de ses actions permettrait de bénéficier de rendements de 300 % à 700 % sur leur investissement!

Comme on peut s’en douter, Universal Networks n’est pas inscrite auprès de l’AMF. L’organisme tient à souligner que les personnes qui investissent dans des produits financiers non autorisés à être commercialisés au Québec ne sont pas protégées. En cas de pépin, l’exercice de leurs droits et de leurs recours se révèle complexe, voire illusoire.

Addenda Capital bonifie les régimes de retraite de la Standard Life

(08-03-2007)Addenda Capital se joint à l’équipe de gestionnaires du Programme d’investissement Qualité et Choix qu’administre Standard Life dans le cadre de ses régimes d’épargne et de retraite collectifs.

C’est la première fois que les deux entreprises collaborent ensemble. Addenda Capital est un gestionnaire de titre à revenu fixe basé à Montréal. Selon Benefits Canada, Addenda occupe actuellement le 10e rang parmi les 40 plus importants gestionnaires de caisses de retraite au pays.

« L’ajout d’Addenda offre aux responsables de régimes et aux participants des occasions de placement supplémentaires en ce qui a trait aux fonds à revenu fixe, tout en ajoutant une valeur réelle à notre programme », a indiqué Standard Life.

Le Programme d’investissement Qualité et Choix compte maintenant 15 gestionnaires qui offrent aux participants des programmes d’épargne et de retraite collectifs de la Standard Life plus de 85 options de placements

La Scotia prendrait de l’expansion en Amérique du Sud

(08-03-2007)L’agence Bloomberg rapporte que la Banque Scotia aurait l’intention d’ouvrir dès 2008 des banques d’affaires au Pérou et au Chili afin de financer des projets miniers en Amérique du Sud.

« Avec un investissement relativement modeste, je crois que nous pourrions exploiter des marchés profitables là-bas », a indiqué Stephen McDonald à Bloomberg Canada.

La Scotia caresse le projet de renforcer ses activités de banque d’affaires dans certains pays où elle offre déjà des services aux consommateurs. Établie dans 50 pays, elle mettrait l’accent sur le Pérou, où elle occupe le 3e rang pour ce qui est du service au détail, et sur le Chili, où elle dessert des entreprises minières.

L’an dernier, la Scotia a versé 330 millions de dollars pour acquérir la banque péruvienne Banco Wiese Sudameris SA. Le Pérou est le plus important producteur mondial d’argent. L’an dernier, son PIB a crû de 8 %, près avoir progressé de 7,6 % en 2005.

Au Chili, la Scotia détient 100 % du capital de Scotiabank Sud Americano SA. Le Chili, rappelons-le, est le plus grand producteur de cuivre sur la planète.

En juin 2006, la Banque Scotia a mis la main sur Corporacion Interfin, la société mère de Banco Interfin, la plus grande banque privée du Costa Rica, dans une transaction de 330 millions de dollars.

Loading comments, please wait.