A A A

EN BREF- Prochain pdg de la Banque Laurentienne – Calculateur Manuvie – Changer souvent d’emploi

8 novembre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Réjean Robitaille sera  le prochain pdg de la Banque Laurentienne
(08-11-2006)C’est maintenant officiel. Le conseil d’administration de la Banque Laurentienne vient de désigner Réjean Robitaille comme prochain président et chef de la direction de l’institution. Il entrera en fonction le mercredi 13 décembre 2006, succédant à Raymond McManus qui prendra sa retraite.

En juin dernier, le conseil d’administration avait nommé Réjean Robitaille premier vice-président exécutif et chef de l’exploitation. À ce titre il était responsable de trois lignes d’affaires : les Services financiers aux particuliers, les Services financiers aux entreprises et B2B Trust.

Le conseil avait alors précisé que cette nomination était temporaire, puisque Réjean Robitaille était déjà pressenti pour remplacer Raymond McManus.

Comptable agréé et planificateur financier de formation, Réjean Robitaille est entré au service de la Banque Laurentienne en 1988. Il y a occupé plusieurs postes de direction, que ce soit comme premier vice-président et trésorier, vice-président exécutif responsable de l’ensemble des services aux particuliers ou vice-président, développement des affaires, Services bancaires aux particuliers.

Manuvie lance un nouveau calculateur de prêt hypothécaire
(08-11-2006)Si un de vos clients a l’intention d’acheter un maison ou un chalet, demandez-lui combien son investissement lui coûtera au bout du compte. Si l’on se fie à un sondage réalisée l’été dernier par la Banque Manuvie du Canada, il y a 7 chances sur 10 qu’il l’ignorera.

C’est pour combler cette lacune que la nouvelle banque à charte canadienne vient de lancer un calculateur financier en ligne. Cet outil permet aux propriétaires, actuels et futurs, d’évaluer l’incidence que peuvent avoir les frais d’intérêts sur le coût de leur maison.

En outre, le calculateur en ligne sert à comparer la méthode que les propriétaires utilisent actuellement pour gérer leur prêt hypothécaire à d’autres formules combinées : consolidation des dettes, affectation de l’épargne à court terme à la réduction de la dette, de même que l’utilisation des liquidités restantes pour réduire les coûts.

La Banque Manuvie estime qu’en comparant ainsi leur prêt hypothécaire actuel à un certain nombre de solutions de rechange, « les titulaires de prêt hypothécaire seront plus aptes à juger de la méthode la plus efficace dans leur cas, pour réduire leurs frais d’intérêts ».

Pour accéder au calculateur financier en ligne de la Banque Manuvie du Canada, cliquez ici :

Changer souvent d’emploi peut nuire
(08-11-2006)Les employés qui changent d’emploi à répétition peuvent se retrouver dans un cul-de-sac, révèle une étude menée par Robert Half International, qui se spécialise dans la gestion des ressources humaines.

Le sondage a été mené dans le secteur des services financiers. Quelque 88 % des 270 directeurs des finances interrogés ont précisé que le temps qu’un candidat a passé dans des emplois antérieurs constituait un facteur clé dans leur décision de l’engager ou pas.

À peine 8 % d’entre eux ont mentionné que ce critère ne revêtait pas d’importance.

« Un candidat qui occupe trop de postes en succession rapide et sans signe d’avancement pourrait soulever la méfiance d’un éventuel employeur. Pour une entreprise, remplacer un employé coûte cher en argent et en temps. C’est pourquoi la loyauté envers la firme est une qualité généralement retenue par les employeurs », a indiqué Max Messner, pdg de Robert Half International.

Un bon employeur accommodera les travailleurs qu’il estime. Si ceux-ci manifestent de la frustration vis-à-vis d’un poste qui ne les satisfait pas, par exemple, il leur trouvera un défi à leur hauteur à l’intérieur de l’entreprise. Il ne les laissera pas partir.

Loading comments, please wait.