A A A

En bref : Retour à la normale à l’ARC – Manque de planificateurs financiers – Services bancaires en ligne

15 mars 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Retour à la normale à l’ARC

(15-03-2007)L’Agence du revenu du Canada a annoncé mercredi dernier qu’elle a repris ses activités de traitement des déclarations de revenus en ligne.

« Nous avons commencé à remettre en marche certains de nos systèmes. Nous prévoyons le rétablissement complet de tous nos services aux contribuables, y compris la TED, IMPÔTNET, Changer mon adresse et le traitement des déclarations, au plus tard le jeudi 15 mars 2007 », a indiqué l’ARC.

À la suite d’un problème informatique, l’ARC avait suspendu le 4 mars dernier la transmission en ligne des déclarations de revenus des particuliers. Au pays, plus de la moitié des contribuables envoient leurs formulaires par le truchement d’Internet.

L’agence fédérale a insisté pour dire que cette situation ne résultait ni d’une intrusion, ni d’un de piratage, ni d’un virus. Elle assure que la sécurité des renseignements a été préservée tout au long de la période de suspension.

Le Québec en manque de planificateurs financiers

(15-03-2007)Gilles Sinclair, le président de l’Institut québécois de planification financière, écrit dans La Cible de mars 2007 que 30 % des quelque 5 000  planificateurs financiers qui exercent en ce moment partiront à la retraite d’ici les cinq prochaines années.

« Cela signifie qu’il faudrait environ 300 nouveaux diplômés à chaque année pour que, dans cinq ans, les postes laissés vacants soient comblés », note-t-il. Or, moins de 200 personnes ont participé à l’examen en 2006. Sans oublier qu’avec le contexte actuel, « on peut s’attendre à ce que la demande pour des planificateurs financiers augmente ».

Afin de combler une éventuelle pénurie, l’IQPF continue d’être présent dans les cégeps et les universités pour mieux faire connaître la profession aux étudiants. « En participant à des journées carrières et autres activités, nous assurons ainsi la relève pour répondre aux besoins grandissants de la population québécoise », a indiqué Gilles Sinclair.

Les consommateurs de services bancaires en ligne connaissent la musique

(15-03-2007)Vingt-quatre heures après que Desjardins a publié une mise en garde concernant l’accès à son site AccèsD, Groupe Financier Banque TD vient de rendre public un sondage indiquant que la compréhension des enjeux de la sécurité électronique augmente chez ses clients.

Ainsi, les clients des services bancaires en ligne de TD utiliseraient abondamment les logiciels de protection. Quelque 79 % des participants disposeraient de coupe-feu, 86 % se serviraient de logiciels antivirus et mettraient à jour leurs mesures de sécurité, 72 % auraient recours à des logiciels anti-espions et 29 %, à des logiciels contre l’hameçonnage.

« Les résultats du sondage de cette année sont très encourageants […] De plus en plus de gens prennent des mesures adéquates pour minimiser leur exposition au risque », a souligné Groupe Financier Banque TD.

Parmi les clients des services bancaires aux entreprises qui ont été sondés, 92 % savaient ce qu’était un virus informatique. Quelque 80 % ont dit connaître les logiciels espions. Près de 60 % étaient au courant de l’existence des chevaux de Troie, tandis que 55 % connaissaient l’existence des logiciels de publicité et 30 %, l’hameçonnage.

Les problèmes de sécurité n’empêchent pas l’expansion des opérations bancaires électroniques, dit TD. « L’adhésion aux services en ligne progresse, car nos clients apprécient de plus en plus les avantages et la multitude des moyens à leur disposition pour se protéger eux-mêmes. Depuis un an seulement, plus d’un million de nouveaux clients de TD Canada Trust ont adhéré à nos services », a précisé l’institution financière.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000