A A A
Épargne

En été, vos clients oublient d’épargner!

13 juillet 2011 | Anaïs Chabot | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

retraite_voyage_425Les Québécois veulent profiter du beau temps, même si cela se fait au détriment de leurs obligations financières, dont l’épargne. C’est du moins ce que révèle un nouveau sondage de TD Canada Trust. Plus de 80 % des personnes sondées affirment que l’été est synonyme de relâchement budgétaire pour eux.

Quarante-six pour cent (46 %) des répondants ont avoué négliger le paiement de leurs factures pour mieux profiter de l’été. Plus du tiers de Québécois (38 %) ne respectent pas leur budget et 32 % n’ont pas suivi leur plan d’épargne.

Des activités estivales attrayantes… et coûteuses
Pourquoi un tel relâchement? Plus de la moitié (56 %) des répondants affirment que ce sont leurs vacances qui sapent leur budget, alors que 67 % d’entre eux sont confiants de rééquilibrer leur budget une fois le temps froid arrivé. Mais ce sont véritablement les activités estivales qui font oublier les obligations financières. Soixante-et-un pour cent (61 %) des Québécois affirment dépenser beaucoup plus pour des sorties au restaurant et dans des bars avec des amis, du magasinage intensif ou des fins de semaines à l’extérieur.

« L’été est une période idéale pour relaxer et avoir du plaisir avec ses amis, mais il ne faut prendre pour autant congé de ses obligations financières, a affirmé Christine Marchildon, première vice-présidente, région du Québec, TD Canada Trust. En prenant quelques instants pour planifier et organiser le budget en prévision des dépenses estivales, il est possible de tirer le maximum de la belle saison sans compromettre son plan d’épargne. »

Le sondage démontre de plus qu’au Canada, ce sont les Québécois qui ont le plus tendance à prendre des congés de maladie l’été (11 % contre 9 %).

Loading comments, please wait.