A A A

En tête des ventes automobiles internationales, l’Amérique du Sud atteint des records

1er août 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Selon un rapport publié mardi par Études économiques Scotia, lors du premier semestre de 2007, les ventes du secteur mondial de l’automobile ont grimpé de 3 %, une hausse plus vigoureuse que prévu stimulée par une progression de 27 % en Chine. Malgré cette solide performance chinoise, l’Amérique du Sud est quand même passée en tête de peloton avec la plus rapide croissance mondiale en ventes automobiles.

La plus forte croissance des ventes s’est faite au Pérou : 41 % de plus en 2006 et un gain de 38 % pendant les cinq premiers mois de 2007. Selon Carlos Gomes, spécialiste du secteur automobile à la Banque Scotia, « l’économie péruvienne est l’une des plus dynamiques » et le Pérou possède le plus bas taux de propriété de véhicules.

Au Brésil, le plus grand marché automobile d’Amérique latine, l’accélération de la croissance économique et les taux d’intérêt en chute libre ont entraîné une hausse de 27 % des ventes de voitures au premier semestre de 2007, soit le double de la hausse en 2006. Les ventes pour cette année dépasseront bientôt 1,9 million d’unités. Puisque l’atténuation de l’inflation a occasionné les plus bas taux d’intérêt depuis la fin de 2003, les prêts automobiles ont bondi de 33 % l’an dernier et ont continué de monter au premier semestre de 2007.

Au Chili, grâce à l’accélération de la croissance du PNB, les volumes de ventes ont progressé de 21 % lors du premier trimestre de 2007, soit plus du double du gain de 9 % de 2006. Le pays affiche le plus fort PNB par habitant d’Amérique latine, autour de 8 300 $US, et un taux de propriété de véhicules de 13,1 %, contre une moyenne régionale de 10 %. Les ventes de voitures devraient y dépasser 150 000 unités en 2007 et avoisiner les 200 000 unités d’ici la fin de la décennie.

Contrairement à l’Amérique du Sud, le Mexique a vu la production et les ventes de véhicules dégringoler cette année à cause du ralentissement de l’activité économique aux États-Unis, son principal partenaire commercial. La production de véhicules a chuté de 5 % au premier semestre de 2007, de pair avec la baisse des exportations vers les États-Unis. Malgré tout, le Mexique reste le seul marché en croissance du secteur automobile dans l’Amérique, avec un taux de propriété de véhicules de 0,22, contre une moyenne de 0,61 dans les pays industrialisés du G7, commente M. Gomes. « Le Mexique continue également d’attirer d’importants investissements dans le secteur de la construction automobile en raison de sa main-d’oeuvre bon marché et de l’augmentation de la productivité. »

En ce qui concerne le Canada, au premier semestre de 2007, il a augmenté de 6 % ses ventes de véhicules de tourisme. Les ventes ont surtout accéléré depuis la fin mars, quand le gouvernement fédéral a annoncé son rabais sur les modèles écoénergétiques. Les ventes des modèles bénéficiant du rabais d’Ottawa auraient crû de près de 90 % depuis le début de l’année, suffisant à elles seules à gonfler les volumes de ventes automobiles. Ensemble, l’Alberta(où la croissance de l’emploi dépasse 4,5 %, soit plus du double de la moyenne nationale)et la Saskatchewan représentent maintenant une proportion record de 19 % des ventes de véhicules au Canada, contre une moyenne de moins de 15 % au cours de la décennie écoulée.

Pour ce qui est des États-Unis, le déclin de la valeur des maisons et l’augmentation des coûts énergétiques empêchent les incitatifs à l’achat de voitures d’opérer. Les ventes de véhicules sont tombées à un chiffre annualisé de 15,6 millions d’unités en juin, le niveau le plus bas depuis octobre 2005, époque des ouragans Katrina et Rita.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000