A A A

Encore de la concurrence pour le groupe TSX

12 juin 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Après Alpha, Pure Trading et TriAct, c’est au tour de la firme Instinet de se lancer dans la course pour attirer les investisseurs de la Bourse de Toronto, rapporte le Globe and Mail.

En effet, Instinet vient de recevoir toutes les autorisations requises(de l’ACCOVAM notamment)pour installer sa plateforme de négociations des actions canadiennes. Elle prévoit offrir ses services vers la fin de 2007 et compte ouvrir une partie de son capital afin de financer ses activités.

Filiale du géant japonais Nomura Holdings, Instinet se spécialise dans les transactions automatisées d’après-clôture. L’entreprise affirme que sa technologie garantit l’anonymat complet des investisseurs et que ses systèmes sont parmi les plus vites au monde. En outre, sa politique de très bas coûts pour ses clients contribue à ses succès aux États-Unis, en Europe et en Asie.

Instinet voit beaucoup de potentiel dans le marché canadien des actions. Même s’il occupe le 6e rang mondial pour ce qui est de la capitalisation boursière, le Canada demeure encore méconnu pour de nombreux grands investisseurs. L’une de ses particularités est la relative inefficience des cours que les négociateurs aguerris affectionnent et qu’Instinet leur fera connaître.

Instinet lorgne du côté des fonds de couverture et des investisseurs institutionnels qui utilisent les algorithmes pour échanger les titres. Pour être rentable, ce type de transactions nécessite une rapidité d’exécution à toute épreuve.

Instinet a lancé ses activités en 1969, devenant ainsi la première firme à mettre en place un marché alternatif des échanges d’actions.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000