A A A

Enquête sur la population active

9 juin 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Après deux mois de légères hausses, l’emploi est demeuré stable en mai, et le taux de chômage a encore atteint 6,1 %. Dans les 12 derniers mois, l’emploi au pays est monté à 339 000 (+2,0 %), selon les dernières données de Statistique Canada.

Malgré le ralentissement de la croissance de l’emploi des derniers mois, le taux d’activité a préservé son niveau record de 68,0 % en mai.

Les femmes de 25 ans et plus sont entrées en bon nombre au sein de la population active en mai, l’emploi grimpant de 35 000 pour elles (+0,5 %), surtout le travail à temps partiel. En contrepartie, l’emploi est demeuré stable pour leurs homologues masculins et a diminué chez les jeunes hommes et les jeunes femmes. En mai, le taux d’activité des femmes adultes a atteint un sommet inégalé de 62,4 %.

Sur le plan provincial, le Québec a été le seul à voir l’emploi croître de façon notable en mai, en hausse de 18 000. Puisque la population active de la province a progressé, le taux de chômage a peu changé, se fixant à 7,5 %. La croissance de l’emploi lors des 12 derniers mois, elle, s’est établie à 1,2 %, un niveau inférieur au taux national.

Au Québec, le secteur de la fabrication a progressé de 14 000 emplois en mai. Alors que ce secteur était en déficit de 124 000 travailleurs en mai par rapport à novembre 2002, il est resté stable depuis un an, grâce à la croissance de l’industrie du matériel de transport qui a contrebalancé le repli de la fabrication de textiles et de vêtements.

En mai, la légère montée de l’emploi en Ontario a amené la croissance à 2,2 % dans les 12 derniers mois. La baisse de l’emploi dans les services d’enseignement a été compensée par la hausse dans la fabrication en mai. La tendance dans le secteur de la fabrication est à la baisse dans la province depuis novembre 2002 (-200 000). En comparaison, au pays, l’emploi dans ce secteur suit une tendance à la baisse depuis novembre 2002, le repli observé durant cette période se chiffrant à 344 000.

À Terre-Neuve-et-Labrador, le taux d’emploi a atteint un record sans précédent de 52,8 % en mai et une croissance de 2,9 % (+6 000) dans les 12 derniers mois, l’un des plus hauts taux de croissance au pays.

Au pays, l’emploi n’a diminué qu’au Manitoba et au Nouveau-Brunswick. Au Manitoba, après la forte hausse d’avril, l’emploi a reculé en mai, amenant le taux de chômage à 4,2 %, un des plus faibles taux au pays. Dans les 12 derniers mois, l’emploi dans la province a progressé de 1,5 %.

Quant au Nouveau-Brunswick, l’emploi a chuté de 4 400 en mai, haussant le taux de chômage à 8,9 %, après une tendance à la hausse en 2007. Toutefois, jusqu’à présent cette année, la croissance semble ralentir.

Finalement, bien que l’emploi soit resté stable en Alberta en mai, il y a avancé de 3,3 % en un an, le plus important taux de croissance au Canada. Le taux de chômage a augmenté en mai pour atteindre 3,6 %. Malgré tout, il demeure le plus bas au pays.

Par ailleurs, la croissance de l’emploi à temps partiel en mai a compensé le recul de l’emploi à temps plein et a contribué à la baisse de 0,6 % du nombre total d’heures travaillées. Lors des 12 derniers mois, le nombre total d’heures travaillées s’est accru de 0,9 %, soit la moitié du taux global de croissance de l’emploi.

Chez les jeunes de 15 à 24 ans, l’emploi a diminué de 25 000 en mai et dans les 12 derniers mois, il a grimpé de 0,8 %. Bien que la poussée de l’emploi pour ce groupe soit inférieure à celle de l’ensemble de la population (+2,0 %), elle est demeurée semblable au taux de croissance du nombre de jeunes au pays.

Loading comments, please wait.