A A A
Épargne

Entente Norbourg : le REFFINEQ satisfait

19 janvier 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

« Le règlement de toute cette affaire […] permet à tous les épargnants de retrouver non seulement une grande partie de leurs épargnes envolées, mais également de retrouver une certaine quiétude de l’esprit. »

C’est en ces termes que le Regroupement des épargnants de la famille des fonds d’investissement Norbourg Évolution du Québec (REFFINEQ) a commenté le dénouement du scandale Norbourg.

Mené par les épargnants Michel Vézina, Réal Ouimet, Jean Guy Houle et Gilles Viel, le REFFINEQ se définit comme une « cellule de crise » dont la mission était de prendre tous les moyens pour obtenir justice. « Pour nous, il était impensable d’accepter un tel naufrage sans en connaître la ou les causes », écrit-il dans un communiqué.

Maintenant que les aspects financiers du scandale Norbourg sont réglés, il reste à panser les plaies. « Quant à la perte de confiance imprégnée comme fer rouge en nos êtres meurtris, seul le temps finira par compenser et atténuer les dommages causés. Il en reste que, malheureusement, le Québec devra vivre avec le spectre Norbourg, demeurant en mode ‘je me souviens’ pour encore plusieurs générations », dit le REFFINEQ.

L’organisme tient à remercier toutes les personnes qui, de près ou de loin, l’ont « généreusement et respectueusement » accompagné durant ces années difficiles.


Loading comments, please wait.