A A A
Épargne

Épargne : les Canadiens ont du chemin à faire

4 mars 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Alors que seul le quart des Canadiens se qualifient d’« épargnants exemplaires », environ un tiers avouent ne pas utiliser leurs économies pour faire ce qu’ils avaient prévu initialement, selon un sondage publié hier par Tangerine.

Menée en ligne par Angus Reid les 18 et 19 février, cette enquête d’opinion nationale a demandé à 1 003 personnes âgées de 18 ans ou plus de classer leur mode d’épargne actuel au moyen de quatre profils distincts : « épargnant exemplaire », « épargnant autonome », « épargnant en herbe » et « non épargnant ».

Leurs réponses ont abouti aux résultats suivants :

  • Épargnants exemplaires (25 % des sondés) : ils ont un régime d’épargne solide; non seulement ils mettent de l’argent de côté (en général, plus de 500 dollars par mois), mais ils le font automatiquement sans avoir besoin d’y penser.
  • Épargnants autonomes (34 %) : ils sont déterminés à économiser et vérifient en ligne que leur épargne va dans la bonne direction.
  • Épargnants en herbe (24 %) : ils n’ont pas encore fait le choix d’un régime d’épargne, mais ont l’intention d’en établir un et de le suivre.
  • Non épargnants (16 %) : ils n’ont pas encore regardé où ni comment épargner, mais envisagent de le faire.

Les méthodes d’épargne préférées

Le sondage fournit également un aperçu de la méthode d’épargne préférée des Canadiens. Ainsi, 70 % des « épargnants exemplaires » et 57 % des « épargnants autonomes » privilégient, dans l’ordre, un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ou un certificat de placement garanti (CPG).

De leur côté, 40 % des « épargnants en herbe » avouent leur préférence pour un compte d’épargne, de même que 38 % des non-épargnants.

Enfin, à la question « Un montant d’épargne est-il retiré automatiquement de votre compte-chèques? », 56 % des « épargnants exemplaires », 29 % des « épargnants autonomes » et 28 % des « épargnants en herbe » répondent par l’affirmative.

Des économies… pour les dépenses courantes

Par ailleurs, l’étude révèle que 50 % des Canadiens n’ont pas d’objectifs d’épargne, que 56 % d’entre eux épargnent moins de 25 dollars par semaine (100 dollars par mois) et que seuls 32 % mettent de l’argent de côté en vue de la retraite.

Malgré des profils variés, ses résultats montrent qu’ils puisent dans leurs économies pour effectuer des achats imprévus (29 %), qu’ils utilisent régulièrement leur épargne à long terme pour des achats tels qu’un voyage, une auto ou la décoration de la maison (33 %), voire qu’ils n’utilisent jamais leurs économies pour l’usage prévu initialement (32 %).

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques