A A A
Affaires

Épargne-retraite des Québécois : Isabelle Hudon plus optimiste que jamais

22 mars 2011 | Alexandre Daudelin | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Isabelle-Hudon_425
Dans une allocution prononcée au Cercle Canadien de Montréal, la présidente de la Financière Sun Life au Québec, Isabelle Hudon, a déclaré qu’elle voyait l’avenir financier des Québécois avec beaucoup d’optimiste à la suite des récentes décisions du gouvernement du Québec d’instaurer les nouveaux Régimes volontaires d’épargne-retraite. Elle salue tout spécialement l’ajout à cet outil d’un mécanisme d’adhésion automatique avec option de retrait pour l’ensemble des participants.

Pour elle, le Québec a pris les devants dans ce dossier et les autres provinces devront suivre l’exemple. « Nous avons développé une expertise au Québec dans la gestion de régimes de retraite multiemployeurs. En prenant le leadership dans ce dossier, le Québec favorisera la naissance de tels régimes dans toutes les provinces du pays », a-t-elle affirmé.

« Ces mécanismes d’adhésion automatique ont un impact majeur dans l’augmentation du nombre d’épargnants. Le gouvernement a pris une décision qui est profondément responsable, qui permettra à long terme d’améliorer concrètement la préparation de la retraite de plusieurs travailleurs », a-t-elle ajouté.

Développer une culture financière
Dans son allocution, Mme Hudon a longuement parlé de prospérité collective et de la nécessité pour le Québec de développer une plus grande culture de l’investissement. Elle a aussi rappelé l’importance de la contribution des femmes à l’économie au cours des 35 dernières années. « De tout temps, les femmes ont joué un rôle fondamental dans la société québécoise. Elles sont devenues, par la force des choses, une composante essentielle de la sécurité financière de leur famille. »

Mme Hudon a discuté de l’importance du développement de la littéracie financière au sein de la population. La compréhension des fondements des décisions financières est une enjeu crucial. « La Financière Sun Life a joué un rôle de premier plan dans les efforts qui ont été faits récemment pour aider les employeurs et leurs employés à d’abord mieux comprendre les nuances de leur régimes de retraite et les rudiments de finances. Plus que jamais, cela fait partie de nos responsabilités comme fournisseur de services d’offrir de l’éducation aux participants de régimes », a-t-elle souligné.

Mme Hudon estime que c’est le côté plus entrepreneurial des finances personnelles qu’il faut maintenant approfondir : celui qui vise à faire fructifier les avoirs et maximiser les rendements. Pour elle, cela peut se faire en aidant les clients à développer les 3 C, représentant les fondements de la litteracie financère, soit les connaissances, les compétences et la confiance en soi.

« La littéracie financière se veut un défi ambitieux, qui nous demandera d’innover davantage afin de rejoindre les Québécois et les aider à mieux comprendre l’univers des placements, du risque et des rendements. Il s’agit certes d’un défi de taille, mais à la mesure de la Financière Sun Life. »

Enfin, invitée à commenter ses six premiers mois à la barre de la Sun Life au Québec, Mme Hudon a qualifié son expérience de passionnante. « Le fait de côtoyer autant de talent dans un contexte de performance et d’apprentissage me stimule au plus haut point », a-t-elle déclaré avant d’ajouter qu’elle a été très impressionnée par l’appuie reçu par le siège social depuis son arrivée. « Mon expérience jusqu’à présent va nettement au-delà des mes attentes et j’en suis très heureuse. »

Loading comments, please wait.