A A A
Épargne

Épargner pendant les études, une utopie?

15 septembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’argent constitue la principale préoccupation des étudiants de niveau postsecondaire qui retournent aux études cette année, révélait un récent sondage de la CIBC. 

D’après cette enquête, près de la moitié d’entre eux se demandent comment ils régleront leurs frais de scolarité et de subsistance, ou encore leur prêt étudiant et autres dettes reliées à leur éducation. Et plus du tiers d’entre eux prévoient être diplômés avec plus de 25 000 dollars de dettes.

Par ailleurs, un autre sondage de la même banque montre que lorsqu’un étudiant n’a plus d’argent, il a tendance à se tourner vers ses parents pour obtenir de l’aide.

APPRENDRE À ÉTABLIR UN BUDGET

« Pour un étudiant de première année vivant loin de sa famille ou qui reprend ses études collégiales ou universitaires, la question est d’avoir un budget qui lui permettra de tenir jusqu’à la fin de l’année scolaire », résume Jamie Golombek, directeur gestionnaire, Services consultatifs de gestion de patrimoine chez CIBC.

L’un des principaux défis consiste à lui apprendre à établir un plan pour l’ensemble de ses dépenses, explique-t-il. « C’est une compétence qui est particulièrement importante pour les titulaires de bourses d’étude ou d’entretien, étant donné qu’ils n’auront peut-être rien sur quoi s’appuyer si leurs fonds s’épuisent. »

Afin d’aider chaque jeune à boucler ses fins de mois, Jamie Golombek propose les cinq conseils suivants « pour bien gérer son argent et tirer le maximum de chaque dollar ».

1. Établir des priorités quant aux dépenses non essentielles.

Notamment en considérant avec prudence ses besoins et ses désirs et « en sachant dire non aux cafés au lait, vêtements de marque, tee-shirts ou équipements de clubs collégiaux ou universitaires », par exemple.

2. Faire un budget aussi détaillé que possible.

Comment? En dressant la liste de ses sources de revenus, qu’ils proviennent des parents, de prêts, d’un travail à temps partiel, de bourses ou de subventions, et en classant ses dépenses mensuelles.

3. Savoir bien gérer son encaisse.

Pour parvenir à ne pas dépenser plus que ce que l’on a, il est possible d’utiliser des applications en ligne ou pour téléphone intelligent « qui facilitent et rendent plus commode la gestion de l’argent, permettent de ne pas rater des paiements et d’éviter les pénalités de retard ».

4. Rechercher les tarifs et rabais étudiants.

Ceux-ci s’appliquent tant sur le campus qu’à l’extérieur pour les vêtements, les voyages, les articles tendance, les activités sportives et la nourriture.

5. Emprunter de manière responsable.

Bien qu’une carte de crédit offre une plus grande souplesse financière, il ne faut jamais oublier que cet argent n’est pas gratuit! Et donc n’acheter que ce que l’on pourra rembourser rapidement. Le secret d’un faible endettement? Avoir une limite de crédit peu élevée.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.