A A A

Blogues

/

Valeur nette de la maison et occasions d’affaires

27 novembre 2013 | Commenter

Vos clients sont sûrement plus riches qu’ils ne le croient et se servir de la valeur nette de leur propriété s’avère l’une des façons les plus efficaces de réaliser leurs objectifs financiers.

En premier lieu, voici comment calculer la valeur nette de la propriété de votre client.

  1. Multipliez la valeur marchande par 80 %.
  2. Déduisez le solde hypothécaire.
  3. Le total obtenu est la valeur disponible sur la propriété, soit le montant que votre client peut emprunter.

 

Définir la valeur marchande de la maison est bien entendu une étape cruciale. Posez par exemple cette question au client : « D’après vous, quelle serait la valeur de votre propriété si vous la vendiez demain matin? » Il risque de vous répondre quelque chose du genre : « Mon voisin a vendu pour x l’année dernière, mais ici c’est plus grand et le sous-sol est fini. » Vous pouvez aussi consulter les habitations comparables affichées sur le site MLS, ou encore utiliser la valeur inscrite sur le dernier avis d’imposition municipal et y ajouter 15 %. Somme toute, c’est le prêteur qui enverra un évaluateur, et c’est ce dernier qui confirmera la valeur de la propriété.

Une fois que vous aurez découvert ce montant, votre client vous écoutera très attentivement quant à la prochaine étape à suivre. C’est le bon moment pour lui demander quels sont ses projets à court, moyen et long termes. De votre côté, vous allez pouvoir préparer différents scénarios afin d’améliorer son portrait financier. Voici quelques idées à insérer dans votre plan financier :

Restructuration du bilan

Vous le savez, votre client doit d’abord et avant tout payer ses dettes le plus rapidement possible et à un meilleur taux. Il peut utiliser la valeur nette pour ce faire. Quand il pourra respirer un peu, il sera plus enclin à écouter vos suggestions.

Placements

C’est ensuite le temps de proposer à votre client de créer un fonds d’urgence, s’il n’en a pas déjà un. Vous pouvez aussi lui parler des cotisations non utilisées de ses REER ou de son CELI.

Sécurité financière

L’occasion est idéale pour faire une mise à jour des protections qu’il a mises en place, comme ses polices d’assurances vie et invalidité et de s’assurer que son patrimoine est bien à l’abri.

Pas pour tout le monde!

La valeur nette de la propriété est un excellent outil que les conseillers peuvent utiliser afin d’aider leurs clients à accroître leur patrimoine et à restructurer leur bilan financier. Mais, au bout du compte, c’est le courtier hypothécaire, ou la banque, qui calculera les ratios d’endettement du client, afin d’approuver ou de refuser la demande hypothécaire. Le courtier, ou la banque, évaluera aussi la cote de crédit du client, sa capacité de rembourser ses dettes, la stabilité de ses revenus, etc., avant d’accepter de prêter à votre client.

Le gouvernement a par ailleurs resserré les lois en matière de refinancement et quant au maximum que les propriétaires ont le droit d’emprunter sur la valeur nette de leur maison. En effet, depuis juillet 2012, le montant maximum d’un prêt de refinancement a été réduit, passant de 85 % à 80 % de la valeur de la propriété, et, du même coup, la période maximale d’amortissement des prêts hypothécaires est passée de 30 à 25 ans.

La plupart du temps, le client est très ouvert à vos suggestions. Ce qu’il craint ou le fait hésiter est qu’il ne sait pas s’il peut se le permettre. Une fois que vous serez capable de lui démontrer combien il peut économiser chaque mois, vous serez en bonne position pour l’aider à concrétiser ses projets!

Bonnes rencontres!


Katy Ramos Borges, courtier immobilier hypothécaire, Hypotheca, fondatrice de Gestion Holistique, services financiers.

Les opinions exprimées dans les blogues n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de Conseiller.ca.
  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Loading comments, please wait.

Les articles...