A A A
Baisse économique

États-Unis : les taux resteront bas, croit Bill Gross

3 octobre 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les taux d’intérêt aux États-Unis n’augmenteront pas de sitôt, prévoit Bill Gross. En effet, la Réserve fédérale américaine (Fed) devrait maintenir ses taux au plancher plus longtemps que ce que les experts et ses propres responsables anticipent.

Le gestionnaire vedette de la firme américaine PIMCO, le plus gros fonds d’obligations du monde, prétend que la Fed ne peut pas continuer d’ajouter 1 000 milliards de dollars à son bilan chaque année sans nuire à l’économie américaine. En persistant dans cette voie, les autorités monétaires contribuent à accélérer l’inflation, à faire varier indûment les taux de change et à inciter les entreprises à ne pas investir à cause du faible rendement anticipé sur leurs placements.

Bill Gross se demande jusqu’où une économie endettée comme celle des États-Unis, ou encore le propriétaire d’une résidence hypothéquée, peut supporter des taux d’intérêt élevés. « Aujourd’hui, les marchés et la Fed disent que les taux augmenteront de 1 % d’ici la fin de 2015, et d’un autre 1 % en 2016. Vous devriez parier contre ça », a souligné le controversé gestionnaire.

En effet, la Fed devra maintenir les taux faibles afin d’éviter de plomber la relance dans la construction et de provoquer des problèmes de refinancement chez les particuliers.

Loading comments, please wait.