A A A

États-Unis : la Fed prépare un atterrissage en douceur de l’économie, croit BMO Groupe financier

24 octobre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le marché immobilier américain ne cesse de se dégrader. Les consommateurs épargnent peu. Le dollar canadien en forte hausse. Qu’importe, disent Paul Taylor et Jack Ablin, chefs des placements des banques privées de BMO Groupe financier : les nouvelle s’annoncent positives pour les marchés boursiers et les économies d’Amérique du Nord en 2008.

Ces deux experts considèrent le 1er trimestre de 2008 comme une période charnière. Ou bien l’économie américaine s’enlisera de façon encore plus prononcée, ou bien les marchés atteindront un creux cyclique, entraînant aussitôt un retour de la croissance.

Selon eux, le risque le plus important est celui d’une récession entraînée par une baisse de la consommation aux États-Unis. Malgré cela, Paul Taylor et Jack Ablin s’attendent à ce que la réserve fédérale américaine prépare un atterrissage en douceur, ce qui permettra de générer des rendements positifs sur les marchés boursiers pour une bonne partie de l’année.

Mais tout n’est pas rose. Les troubles géopolitiques au Moyen-Orient et en Asie pourraient altérer une position autrement très prometteuse des marchés boursiers, tout comme l’incertitude entourant les orientations des candidats à l’élection présidentielle américaine en matière de politique étrangère.

Néanmoins, MM. Taylor et Ablin affichent un optimisme prudent. Ils recommandent aux investisseurs de réduire légèrement la part occupée par les produits en espèces et les obligations au sein de leurs portefeuilles, et de favoriser une plus grande exposition à des actions sélectionnées d’origine autre que nord-américaine.

Loading comments, please wait.