A A A
Techno

Ethiquette : pour promouvoir l’investissement responsable

29 septembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Indépendante, bilingue et destinée aux investisseurs particuliers : une nouvelle ressource en ligne interactive tentera de modifier leur comportement en matière d’investissements.

Ethiquette offrira des vidéos, des témoignages, des sondages et un blogue, diffusé en partenariat et simultanément avec Équiterre chaque premier vendredi du mois.

La plateforme web est une initiative conjointe de l’Observatoire ESG UQAM de la consommation responsable (OCR) et d’Ellio, un cabinet de conseil en développement durable. Elle vise à combler les lacunes recensées dans l’étude Les Québécois et l’investissement socialement responsable : portrait 2014, notamment le faible degré de connaissance des investisseurs particuliers en investissement responsable (IR), et une information trop succincte ne tenant pas compte de la complexité de ces produits financiers.

Les contenus proposés aborderont plusieurs facettes de ce secteur : stratégies, microfinance locale et internationale, offre de produits disponibles sur le marché canadien, guide des spécialistes, et prodiguera des conseils relatifs à la préparation à une rencontre avec un conseiller financier.

L’IR en chiffres

En 2012, les actifs IR comptaient pour près de 20 % des actifs sous gestion dans l’industrie financière canadienne.

L’épargne des investisseurs particuliers dans des produits IR se chiffrait à 2 % des actifs sous gestion IR en 2012. Une hausse de 8 % a été recensée depuis.

Selon les partenaires d’Ethiquette, ces faibles résultats sont attribuables à une confiance « relative » des particuliers envers l’IR, un manque d’information, une certaine complexité des produits, une perception voulant que l’investissement responsable soit moins rentable et une absence d’organisme de référence pour les particuliers.

Ethiquette bénéficie du soutien financier de Desjardins, du Fondaction CSN, du Fonds FTQ, du ministère de l’Environnement et du ministère de l’Emploi et Développement social du Canada.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.