A A A
Affaires

Excédents en hausse de 21 % pour Desjardins

14 mai 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Desjardins a annoncé hier des excédents avant ristournes à ses membres de 464 M$ au premier trimestre terminé le 31 mars, soit une hausse de 20,8 % (80 M$) par rapport à la même période l’an dernier.

Selon le Mouvement, cette progression « est largement attribuable à un gain non récurrent réalisé au moment de l’acquisition des activités canadiennes de [la société américaine] State Farm ». Une opération qui lui avait alors permis de devenir le deuxième plus important assureur de dommages au Canada, en plus de « récupérer » 1,2 million de clients en Ontario, en Alberta et Nouveau-Brunswick.

Rendement des capitaux propres : 9,5 %

Les revenus d’exploitation ont atteint 3,6 G$ (+17,3 %, ou 532 M$), comparativement au premier trimestre de l’exercice 2014.

Le revenu total, qui est constitué du revenu net d’intérêts, des primes nettes, des autres revenus d’exploitation et des revenus de placement, se chiffre à 4,9 G$ (+30,1 %, ou 1,1 M$), toujours par rapport au trimestre correspondant de 2014.

De son côté, le rendement des capitaux propres se situe à 9,5 %, contre 9 % l’an dernier à la même date. Une hausse de 0,5 % qui s’explique essentiellement par la croissance des excédents, qui a toutefois été atténuée par la hausse des capitaux propres moyens découlant d’émissions de parts de capital par la Fédération.

Revenu net d’intérêts : 995 M$

Pour sa part, le revenu net d’intérêts se chiffre à 995 M$, comparativement à 961 M$ en 2014 (+ 3,5 %, ou 34 M$). Cette augmentation provient de la croissance de l’ensemble du portefeuille de prêts, qui a été de 10,2 G$ (+ 7,1 %) depuis un an. Cependant, note Desjardins, « la forte concurrence dans le marché, qui crée une compression des marges, a limité la hausse de ce revenu ».

Les excédents nets générés par le secteur Gestion de patrimoine et Assurance de personnes sont quant à eux de 98 M$ (-4,9 %, ou 5 M$ par rapport à la période correspondante de 2014). Cette baisse est en grande partie due aux activités d’assurance de personnes pour lesquelles les résultats de la même période l’an dernier avaient été influencés favorablement par une variation des provisions techniques.

Actif total : 254,1 G$

Enfin, au 31 mars, l’actif total de la coopérative s’élevait à 254,1 G$ (+10,8 %, ou 24,7 G$, par rapport au 31 décembre 2014). Cette croissance est surtout attribuable à l’ajout des actifs des activités canadiennes de State Farm (7,4 G$) ainsi qu’aux valeurs mobilières liées aux activités de prêts de valeurs.

« Nous sommes très satisfaits de ces résultats de début d’année. Cette performance nous permet de continuer d’investir dans les projets novateurs afin de toujours mieux répondre aux besoins de nos membres et clients d’aujourd’hui et de demain », s’est félicitée Monique F. Leroux, présidente et chef de la direction du Mouvement.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques