A A A

Exclusif : 39 % des conseillers indépendants québécois songent à abandonner les fonds communs

6 mai 2009 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Vraisemblablement échaudés par la hausse des cotisations au Fonds d’indemnisation des services financiers (FISF), près de 4 conseillers indépendants sur 10 songent à délaisser le commerce des fonds communs au Québec. À la place, ils se tourneraient vers la vente de fonds distincts.Un des objectifs : sensibiliser l’AMF
Le RICIFQ a réalisé ce sondage afin, d’une part, de quantifier le sentiment d’animosité qu’il percevait de la part de ses membres. D’autre part, il veut montrer à l’AMF, chiffres à l’appui, que les hausses de cotisations au FISF ont pour effet de décourager le conseil indépendant au Québec. Si c’est ce qui se produit, les épargnants en feront les frais, car ils seront condamnés « à devenir eux-mêmes leur propre courtier », souligne Léon Lemoine. Les produits et les services financiers, ils les trouveront dans un marché où ne règnent que les grandes institutions financières.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000