A A A
Argent

Les consommateurs cherchent à se désendetter

20 juillet 2012 | Dominique Lamy | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Selon le plus récent rapport des tendances de crédit publié par Equifax Canada, la croissance de la dette canadienne autre qu’hypothécaire au cours des 12 mois finissant le juin 2012 était de 30 % plus faible que la croissance constatée une année plus tôt.

Ainsi, le solde de carte de crédit du consommateur canadien a continué de diminuer, alors que les prêts bancaires et les lignes de crédit bénéficiaient d’une croissance très modérée comparativement à la même période de l’année dernière.

La dette moyenne sur carte de crédit diminue depuis les sept derniers trimestres. Elle a diminué de 3,8 % au cours du deuxième trimestre 2012 comparativement à la période correspondante de l’année passée. Les prêts bancaires à tempérament ont quant à eux augmenté de 3,4 % comparativement à la période correspondante de l’année passée alors que les prêts bancaires renouvelables tels que les marges de crédit n’ont augmenté que de 0,5 %.

L’endettement total non hypothécaire du consommateur au cours du second trimestre 2012 a augmenté de 3,1 % au cours des 12 derniers mois, comparativement à la croissance de 4,4 % comptabilisée au cours de la même période l’année dernière.

« Il est très encourageant de voir que l’augmentation d’endettement non hypothécaire du consommateur augmente à un taux très modéré alors que la majeure partie de la croissance provient des facilités de crédit existantes des personnes, contrairement à l’ouverture de nouveaux comptes, » souligne par voie de communiqué Nadim Abdo, Vice-président, Services de consultation et d’analyse, chez Equifax Canada.

M. Abdo constate du même souffle une diminution constante des défauts sérieux de paiement et des faillites. Ainsi, les défauts de paiement de 90 jours ont continué à s’améliorer pour se stabiliser à un taux de 1,37 % au 30 juin 2012 alors que les faillites de consommateur ont diminué de 4,5 % comparativement à la même période de 2011.

Les résultats de cette étude pointent vers une velléité de désendettement de la part des consommateurs, qui ouvre la porte à un soutien dans cette voie de la part des conseillers.

Loading comments, please wait.