A A A
Techno

Faire épargner par le jeu

23 septembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Financière Sun Life a suscité l’intérêt de plus de 11 000 travailleurs canadiens depuis le lancement de son jeu éducatif sur les régimes de retraite.

Le tiers d’entre eux (33 %) sont des jeunes de la génération Y, soit le plus important groupe représenté parmi les participants.

EnJeu Épargne propose de relever une série de défis qui apprennent aux joueurs davantage sur les mécanismes de leur régime d’épargne en répondant à des questionnaires et en franchissant des niveaux dans la planification de leurs placements.

L’apprentissage par le jeu en ligne semble avoir porté ses fruits, puisqu’en l’espace de six mois 33 % des employés ayant atteint le premier niveau d’EnJeu Épargne ont revu à la hausse leurs cotisations et/ou ajouté un produit à leur régime, a indiqué la vice-présidente du développement du marché pour les Régimes collectifs de retraite de la Financière Sun Life, Nadia Darwish.

« Parmi les employés qui ont augmenté leurs cotisations, on a pu constater une hausse impressionnante des cotisations moyennes de 74 %. Parmi ceux qui ont adhéré à un nouveau produit, 88 % ont également transféré de l’actif à leur régime », a-t-elle souligné.

Cette approche est l’une des plus efficaces pour rejoindre les travailleurs de la génération Y et les inciter à épargner davantage, estime Rajat Paharia, fondateur et premier directeur de produits à Bunchball, créateur d’EnJeu Épargne. Ils peuvent notamment suivre la progression de leurs collègues à travers Twitter et Facebook.

« Ces éléments sociaux suscitent un esprit de compétition et de communauté, en utilisant des plateformes que les participants connaissent bien », explique-t-il.

Bunchball a justement lancé EnJeu Épargne pour les adhérents à un régime de retraite de la Financière Sun Life en décembre 2013, l’institution ayant constaté un faible intérêt des jeunes travailleurs pour la planification de leurs épargnes.

« Les employés d’aujourd’hui ont des échéances serrées et malheureusement, leur régime de retraite au travail peut facilement se retrouver au bas de la liste », a noté Nadia Darwish, précisant que cette réalité se vérifiait chez les travailleurs de tous les âges, mais qu’elle était plus marquée parmi les plus jeunes, pour qui la retraite est encore bien loin.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.