A A A

Blogues

Gino Savard / Vision d'entrepreneur

Vision d'entrepreneur | Gino Savard

Faisons du bruit cet été!

8 juin 2016 | Commenter

Même si l’été rime avec farniente et dolce vita, pas question pour les conseillers de se laisser aller dans les mois à venir! La décision du ministre des Finances du Québec de remanier la Loi sur la distribution de produits et services financiers (LDPSF) invite à la mobilisation de tous.

En annonçant qu’il y aura des consultations à la suite du dépôt du projet de loi de modernisation de la LDPSF, le ministre Carlos Leitao nous accorde un temps précieux qu’il nous faut utiliser, plus que jamais, pour faire valoir l’importance de notre rôle-conseil.

À nos claviers, nos agendas, nos téléphones cellulaires! Il est temps de rencontrer nos députés, d’écrire des lettres ouvertes ou d’envoyer des courriels. Il en va de la survie de notre profession!

La position du ministre Leitao nous a laissé croire, jusqu’à tout récemment, que les dés étaient jetés. Malgré nos nombreuses démarches, le projet de loi semblait sur le point d’être déposé, sans discussion possible. Avant les Fêtes, le ministre se disait prêt à rédiger les modifications pour permettre la vente de produits d’assurance sur Internet.

Ce revirement est donc une excellente nouvelle, une victoire inattendue dont nous devons profiter pour tenter d’éviter le pire. Nos démarches n’ont peut-être pas été vaines et il ne faut pas baisser les bras!

Business Arms Raised with Speech Bubble by Concrete WallL’été pour se mobiliser

Contre toute attente, nous avons désormais l’été pour agir. Tout un été pour faire valoir notre point de vue! Et ce point de vue est important pour l’avenir de notre profession.

Chaque conseiller devrait écrire ou aller rencontrer son député pour l’informer des risques potentiels liés aux changements apportés à la LDPSF. Si tous les professionnels en services financiers s’y mettent, un projet de loi comportant des changements inadéquats sera plus difficile à faire passer.

Au moment d’écrire ce billet, j’ignore encore la forme que prendront les consultations qui auront lieu cet automne. Une chose est sûre : il est temps pour les conseillers de se faire entendre.

Notre mobilisation permettra d’éviter que le projet de loi ne soit un chèque en blanc accordé aux assureurs pour qu’ils fassent tout ce qu’ils veulent sur Internet. Qu’on se le dise : le web est un outil extraordinaire d’information, mais il n’est pas adéquat pour analyser et conseiller un client sur sa situation financière.

Notre rôle est essentiel à la protection de la population du Québec, et nous devons le défendre. Cet été, cessons d’être réactifs et soyons proactifs!

Les opinions exprimées dans les blogues n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de Conseiller.ca.
  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Loading comments, please wait.

Les articles...