A A A
Justice

Fer de lance : autre réplique à l’AMF

11 novembre 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les acteurs impliqués dans le dossier de la Fondation Fer de Lance continuent de faire valoir leur point de vue en s’adressant aux médias. Paul Gélinas, qui se présente comme le trustee exécuteur de la Fondation Fer de Lance (FFDL), a émis un communiqué pour dénoncer les allégations de l’Autorité des marchés financiers à son endroit.

De nouveaux soupçons de l’AMF envers M. Gélinas ont été dévoilés récemment dans les médias, grâce au témoignage écrit d’un enquêteur de l’AMF déposé au tribunal dans le cadre d’une perquisition de l’AMF.

« Je suis très déçu de constater que l’AMF transmet à un journaliste reconnu des demi-vérités et de fausses allégations, dit M. Gélinas dans son communiqué. Nous allons continuer à nous en tenir aux faits. Certes, je ne suis qu’un simple trustee exécuteur et pour le moment, ma crédibilité semble malmenée de toutes parts, c’est triste d’avoir à utiliser la plateforme des médias alors que tout est déjà en Cour prêt à être entendu, mais on ne peut laisser une telle situation sans clarification, » ajoute-t-il.

« Ça coute un bras pour se défendre contre un géant! L’AMF a d’ailleurs tenté de bloquer mes comptes personnels en octobre 2010 devant le BDR dans une demande exparte, et leur propre tribunal leur a refusé cette requête. Ils récidivent par une autre tentative de bloquer mes comptes et ainsi stopper nos moyens de couvrir nos dépenses de défense! Si cela ne ressemble pas à de l’acharnement ou du harcèlement; c’est quoi? » demande M. Gélinas, toujours dans son communiqué.

Début novembre, l’avocat Jean-Pierre Desmarais, le conseiller juridique de la FFDL, a intenté une poursuite en dommages de 1,5 million de dollars contre l’AMF. Il accuse l’organisme de l’avoir diffamé dans un communiqué de presse.

La FFDL décrit sa mission officielle comme étant « de dédier tous les efforts nécessaires et d’utiliser tous les moyens disponibles pour améliorer la qualité de vie du genre humain sur la terre ».

En juillet dernier, l’AMF a déposé 258 accusations dans le dossier de la FFDL et a annoncé qu’elle réclamait des amendes totalisant 3 741 000 $. Des peines de prison importantes sont également requises à l’égard de deux personnes, dont M. Gélinas.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000